RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le libre choix de commercialisation du blé est confirmé



Ottawa (Ontario), le 18 juin 2012 – Le gouvernement Harper continue d’aller de l’avant pour remplir son engagement de longue date qui consiste à accorder le libre choix du mode de commercialisation aux producteurs de blé et d’orge de l’Ouest canadien. Un tribunal de trois juges a statué en faveur du gouvernement Harper aujourd’hui et infirmé la décision que le juge Douglas Campbell de la Cour fédérale avait rendue le 7 décembre 2011.
« Nous sommes très heureux que la décision ait été infirmée et nous avons toujours cru qu’elle le serait, a affirmé le ministre Gerry Ritz. Le jugement d’aujourd’hui renforce notre conviction qu’il faut se concentrer sur les débouchés que le libre choix du mode de commercialisation offre aux agriculteurs de l’Ouest au lieu de s’évertuer à revenir en arrière. »
La Loi sur le libre choix des producteurs de grains en matière de commercialisation mettra fin au monopole de la CCB le 1er août 2012 et permettra aux agriculteurs de l’Ouest canadien de vendre leur blé, leur blé dur et leur orge à l’acheteur de leur choix, y compris à une CCB facultative.
« Le libre choix du mode de commercialisation est une bonne chose pour les céréaliculteurs de l’Ouest et tous les Canadiens, a ajouté le ministre Ritz. Comme nous l’avons toujours dit, ce système de marché libre renforcera l’économie en attirant des investissements, en favorisant l’innovation et en créant des emplois à valeur ajoutée. » La priorité numéro un du gouvernement Harper demeure l’économie. La modernisation de la politique nationale sur les grains permettra à l’industrie céréalière de l’Ouest canadien de contribuer pleinement à la croissance économique et à la prospérité à long terme du Canada.
Source: Meagan Murdoch