RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Lévinoff-Colbex: Le Parti Québécois réclame une enquête du vérificateur général



Québec, le mercredi 30 mai 2012 – Le Parti Québécois a réclamé ce matin à l’Assemblée nationale une enquête du Vérificateur général du Québec sur l’achat de l’abattoir Lévinoff-Colbex en 2005, aujourd’hui fermé. Rappelons que les contribuables québécois ont englouti plusieurs dizaines de millions de dollars dans cette aventure. « La fermeture de cet abattoir est non seulement une mauvaise nouvelle pour les 270 travailleurs et les producteurs de bovins, mais elle soulève de sérieuses questions sur la valeur de la transaction qui a eu lieu en 2005 et dans laquelle le gouvernement libéral a joué un rôle important », a déclaré le député de Kamouraska-Témiscouata et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’agriculture et d’alimentation, André Simard.
Le député rappelle que, selon des documents obtenus par la loi d’accès à l’information, les fonctionnaires de plusieurs ministères et organismes qui ont étudié le dossier concluaient que la transaction était à l’avantage du vendeur, la famille des frères Cola, réputée pour être proche du premier ministre et du Parti libéral du Québec. Rappelons que ces derniers ont contribué pour près de 175 000 dollars à la caisse libérale depuis une dizaine d’années. Depuis la vente de l’abattoir, les frères Cola se sont recyclés dans les services de garde après avoir obtenu des places en 2008 par le processus politique et subjectif décrié dans un rapport accablant du Vérificateur général du Québec.
« Le résultat aujourd’hui est un véritable gâchis : le gouvernement a englouti, à l’aveuglette, des dizaines de millions de dollars, notamment par un prêt de 19 millions de dollars d’Investissement Québec et par la garantie d’une marge de crédit de 10 millions de dollars. Tout le monde a donc compris que le prix de vente était beaucoup trop élevé et les conséquences aujourd’hui sont catastrophiques pour les agriculteurs », a conclu André Simard.
Source : Direction des communications de l’aile parlementaire du Parti Québécois Renseignements : Éric Gamache