RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

À Saint-Hyacinthe 2011 marquée par la croissance et le rayonnement internationale



Alors qu’en 2011, la Cité de la biotechnologie agroalimentaire, vétérinaire et agroalimentaire s’est vu décerner le prix de « Meilleur parc technologique en émergence au monde », que les investissements internationaux se sont multipliés et que la croissance de l’emploi manufacturier s’est poursuivie, c’est un bilan économique annuel marqué par la croissance et le rayonnement international que vient de déposer le CLD Les Maskoutains.
Ainsi, c’est avec un total de 146,5 millions de dollars d’investissements industriels que l’année 2011 s’est terminée dans la Grande région de Saint-Hyacinthe. Il s’agit d’une baisse par rapport à l’année presque record de 2010, mais tout de même un excellent résultat qui se maintient dans la moyenne de ceux rencontrés au cours des 15 derniers bilans, soit 152 M$.
Ces investissements ont été répartis dans 167 projets industriels. Si la plupart de ceux-ci ont été des expansions visant l’amélioration de la capacité de production ou l’innovation de nos entreprises, il est important de noter que 13 projets d’implantation de nouvelles entreprises ont eu lieu sur notre territoire. De même, près d’une quarantaine de projets ont représenté des investissements dépassant le million de dollars, dont une dizaine de projets majeurs, à plus de 5 millions de dollars. Près de 25 M$ en investissements ont été réalisés dans l’une ou l’autre des municipalités rurales de la MRC des Maskoutains.
Autre excellente nouvelle au niveau de l’emploi, Saint-Hyacinthe aura encore une fois, cette année connu un bilan très positif. Plus de 354 nouveaux emplois ont été créés dans nos industries de sorte que le total des emplois manufacturiers a fait un bon en avant de 1,3 %. La tendance se poursuit et le retour à la croissance positive nette de notre taux d’emploi manufacturier se consolide.
Saint-Hyacinthe charme les sociétés étrangères
La tendance se maintient, et 2011 a démontré une fois de plus, la forte capacité de la région maskoutaine à attirer les investissements en provenance de l’étranger. Le nombre et la valeur de ces projets ont augmenté substantiellement au cours des dernières années. Dans les faits, jamais les investissements étrangers n’auront été aussi importants pour notre économie. La présence chez nous de filiales de grandes sociétés multinationales et le rayonnement international de la Technopole dans le secteur de l’agroalimentaire renforceront assurément cette tendance au cours des prochaines années, voire des prochains mois.
Pour la seule année 2011, ce sont donc 13 projets d’investissements industriels en provenance de l’étranger qui ont été réalisés pour des montants totaux de près de 52 millions de dollars, soit plus du tiers de l’ensemble des investissements de l’année 2011. De grandes multinationales comme la française Veolia, l’allemande Karlsberg, la suisse Barry Callebaut et l’américaine Hershey’s ont ainsi choisi Saint-Hyacinthe comme point central de leurs activités au Canada ou en Amérique du Nord.
Le CLD multiplie ses interventions
Les interventions du CLD Les Maskoutains auprès des entreprises et dans les différents projets qui animent notre milieu ont incontestablement un effet structurant sur la vitalité et le développement économique de la Grande région de Saint-Hyacinthe. L’étendue des programmes et des services offerts par celui-ci a permis à ses conseillers d’intervenir personnellement auprès de quelque 290 entreprises, soit plus de 80 % de toutes celles présentes sur son territoire. Ces interventions se sont traduites par la rédaction de plans d’affaires et de prévisions financières ainsi que par des services techniques pour 92 projets.
Le CLD peut aussi intervenir financièrement dans certains projets par le biais de ses programmes d’aide financière. En 2011, l’organisation a accordé au total plus de 1 M$ en prêts et subventions afin d’appuyer des projets dans les 17 municipalités de son territoire.
« Encore une fois, l’année qui se termine témoigne de la richesse et de la justesse des interventions du CLD et surtout du dynamisme extraordinaire des industriels et des gens d’affaires maskoutains. Dans plusieurs domaines, ces derniers nous ont démontré leurs compétences et leur capacité d’adaptation exceptionnelle face aux aléas de l’économie mondiale », a précisé le maire de Saint-Hyacinthe et président du CLD, Claude Bernier.
Un parc technologique d’envergure internationale
En ce qui concerne la Cité de la biotechnologie, ce sont 25 projets d’investissements qui se sont concrétisés en 2011. Ceux-ci ont représenté des investissements globaux, publics et privés, de 49 M$.
« La Cité de la biotechnologie a contribué à la réalisation de la plus forte période de croissance économique qu’ait connue la région maskoutaine. Désormais reconnue « Meilleur parc technologique en émergence au monde » et classée au même niveau de développement que certains des plus grands pôles technologiques au monde, la Cité a tout ce qu’il faut pour devenir un grand pôle international de développement et de l’innovation de l’industrie bioalimentaire », a souligné le directeur général du CLD et du parc technologique, Mario De Tilly.
Source : Donovan St-Hilaire