RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les antibiotiques donnés aux animaux, une préoccupation pour l'humain



par Jean-Pierre Lemieux
L'Organisation mondiale de la santé a encore une fois il y a quelques jours sonné l'alarme au sujet de l'utilisation généralisée des antibiotiques ce qui rendrait l'humain plus vulnérable. Santé Canada estime même que 80% des antibiotiques sont donnés aux animaux.
Même ce n'est pas nouveau et même si le phénomène ne s'est pas amplifié c'est notre préoccupation qui a augmenté. Au cours d'une entrevue le député de Kamouraska-Témiscouata, M. André Simard, a dénoncé les coupures du récent budget fédéral qui a réduit les fonds destinés à l'inspection.
Le contrôle des résidus médicamenteux est préoccupant. "Pour l'agence de l'inspection des aliments, le gouvernement a annoncé une coupure de 10%, 300 personnes de moins, 100 inspecteurs de moins."
Les antibiotiques sont utilisés pour soigner les animaux mais comme ils sont un facteur de croissance ils sont utilisés notamment pour les porcs et les volailles; interdire ou limiter l'utilisation aurait donc un impact économique. De toutes façons nous importons de la viande et il n'est pas dit que tous les pays pourront s'entendre sur ce sujet.
Ici au Québec les antibiotiques donnés aux animaux le sont par prescription d'un vétérinaire. Ce n'est pas le cas ailleurs au Canada. Cet encadrement n'est donc pas nécessairement un point rassurant d'autant plus qu'un éleveur peut se procurer des antibiotiques ailleurs au Canada et même par internet. "Au plan de la santé publique c'est préoccupant" d'ajouter le porte-parole du Parti Québecois en matière d'agriculture.