RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le gouvernement du Canada stimule la recherche sur l'agriculture verte



District de Lake Country (Colombie-Britannique), le 30 avril 2012 - Les producteurs auront l'occasion d'augmenter leurs profits tout en protégeant l'environnement, grâce à un partenariat établi entre l'industrie et les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique (C.-B.). Le député Ron Cannan (Kelowna-Lake Country), au nom du ministre de l'Agriculture, Gerry Ritz, a annoncé aujourd'hui le versement de plus de 220 000 $ au gouvernement de la C.-B. pour une étude visant à trouver comment l'intégration de la production d'arbres, de fourrages et d'animaux peut atténuer les émissions des gaz à effet de serre tout en contribuant à accroître la productivité.
« L'économie demeure la principale priorité de notre gouvernement, et l'industrie agricole du Canada y joue un rôle déterminant en préservant la vigueur de notre économie, a déclaré le député Cannan. Les agriculteurs ont toujours été d'excellents gérants de l'environnement, et cet investissement est un bon exemple de la façon dont notre gouvernement aide les agriculteurs à accroître leurs profits tout en atténuant continuellement les effets de leurs activités sur notre environnement ».
Cet investissement servira à établir un système sylvopastoral pilote, à l'échelle opérationnelle, dans l'intérieur méridional de la C.-B. Les systèmes sylvopastoraux, c'est-à-dire la combinaison de la foresterie à la production de fourrages et de bestiaux, contribuent à rehausser la diversité biologique et économique et s'accompagnent d'avantages environnementaux. On s'attend à ce que ce projet aboutisse à de nouvelles pratiques de gestion bénéfiques qui améliorent la gérance des milieux riverains, prennent en charge les effets de la paissance sur la qualité et la quantité de l'eau et atténuent les émissions de gaz à effet de serre. D'autres intervenants en profiteront également, car les systèmes sylvopastoraux ont la possibilité de réduire les risques d'incendies de forêts.
« Les producteurs de Colombie-Britannique sont respectés sur la scène internationale pour les méthodes de production durable qu'ils emploient, et ce projet sur un système sylvopastoral étaye davantage cette réputation d'excellence, a déclaré le ministre de l'Agriculture de la C.-B., Don McRae. L'agroforesterie, en plus de ses avantages environnementaux et communautaires, est définie par la stratégie agroalimentaire de la C.-B. comme un domaine où il serait possible de susciter une connaissance des produits et une demande grandissantes grâce à la recherche et à la commercialisation ».
Ce projet reçoit une aide aux termes du Programme de lutte contre les gaz à effet de serre en agriculture (PLGESA), une initiative quinquennale, au budget de 27 millions de dollars, qui porte principalement sur la mise au point de technologies d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre à la ferme. Le PLGESA versera des fonds à divers partenaires de l'ensemble du Canada pour examiner des mécanismes, des outils et des approches innovateurs qui apportent des solutions concrètes au secteur agricole.
Le PLGESA représente la contribution initiale du Canada à l'Alliance mondiale de recherche sur les gaz à effet de serre en agriculture, un réseau international de plus de 30 pays membres qui coordonnent et intensifient les recherches sur l'atténuation des gaz à effet de serre en agriculture et qui mettent de nouvelles technologies d'atténuation et pratiques de gestion bénéfiques à la disposition des agriculteurs. Pour un complément d'information sur l'Alliance mondiale de recherche, consulter le site www.globalresearchalliance.org
Meagan Murdoch Directrice des communications Cabinet de l'honorable Gerry Ritz