RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Avez-vous votre fermier de famille?





par Jean-Pierre Lemieux
Écolo, bio, agriculture locale, circuits courts, achats locaux, implication citoyenne, communauté, solidarité... une façon bien simple de vivre tout ça au quotidien est de devenir le partenaire d'une ferme. Avez-vous votre "fermier de famille"?
Même si les premiers paniers ne seront pas prêts avant la fin juin, le travail chez Pensées sauvages de Saint-Aubert (MRC de L'Islet) est déjà commencé. Catherine Bélanger: "Dans le but de protéger les sols nous faisons une rotation des cultures. Le plan de production est informatisé et très rigoureux. C'est un casse-tête, ça prend deux ou trois semaines durant l'hiver pour faire ce plan."
"Ça commence en janvier par la commande des semences qui est aussi assez longue à faire. Fin février il faut démarrer oignons et poireaux".
La ferme Pensées sauvages c'est Catherine Bélanger et Dave Bernard qui en sont à leur cinquième année de production. Pour être partenaire il faut aimer les légumes et aussi avoir du temps pour cuisiner parce que c'est beaucoup de légumes à consommer et à transformer durant les périodes d'abondance.
Paniers La ferme a plusieurs points de chute où les partenaires viennent faire leurs paniers. Il y a un tableau qui indique que cette semaine là leur panier doit être constitué de tel ou tel légumes et en quelle quantité. Les fermiers arrivent avec des caisses de légumes et les partenaires circulent et font leur panier comme dans un marché public.
Dans les paniers vous pouvez aussi retrouver des légumes un peu moins connu mais la fermière va ajouter en même temps une ou deux recettes pour indiquer comment servir ces "exotiques". "On essaie de mettre un ou deux légumes "étranges" par semaine, pas en grosse quantité mais juste assez pour qu'ils puissent se faire au moins un repas".
Cette année la température est "étrange" mais chez Pensées sauvages ont pourrait planter oignons, patates vers la fin avril. Dave est bien heureux qu'il n'y ait plus de neige au sol car cela permet d'entrer dans les champs plus tôt pour les préparer.
Équiterre
"Le réseau des fermiers de famille coordonné par Équiterre et issu du projet d'Agriculture soutenue par la communauté (ASC), permet aux citoyens de devenir partenaires d'une ferme locale en achetant à l'avance des paniers de légumes produits dans le respect de l'environnement et livrés chaque semaine à un point de chute prédéterminé." Site web d'Équiterre
"Le principe de l’agriculture soutenue par la communauté est une implication citoyenne à un projet d’agriculture local. C'est-à-dire que la personne devient partenaire d’une ferme de son entourage en achetant d’avance une part de récolte. Par la suite, le fermier de famille s’engage à livrer un panier de légumes hebdomadaire durant 18 semaines pendant la saison estivale. "
Ferme des pensées Sauvages 325, route du Lac Trois-Saumons, St-Aubert, G0R 2R0