RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Tout savoir sur le référendum sur la mise en marché du blé destiné à l'alimentation humaine



Suite à une entente intervenue entre les Céréaliers du Québec et la Fédération des producteurs de cultures commerciales, la Régie des marchés agricoles et agroalimentaires tient présentement elle-même un référendum auprès de tous les producteurs qui ont commercialisé du blé destiné à l’alimentation humaine par l’entremise de l’Agence de vente depuis son instauration en 2005.
Une liste préliminaire de quelque 2 000 producteurs habilités à voter a été publiée par la Régie sur son site internet. Dans la semaine du 14 mai, les producteurs recevront dans leur courrier un bulletin de vote qui devra être de retour entre les mains de la Régie au plus tard le 4 juin prochain. Le décompte des résultats sera effectué par la Régie le 6 juin.
Cette consultation représente une occasion unique de se prononcer sur l'agence de vente du blé, cet intermédiaire jugé par plusieurs trop lourd et coûteux à assumer. De nombreux producteurs constatent que ce système n’a pas été en mesure de relancer la production au Québec, alors qu’il s’agissait d’une raison principale ayant motivé sa mise sur pied en 2005.
Cependant, le référendum se déroule en bonne partie durant la période des semences. Les producteurs seront très actifs dans leurs champs et auront moins de temps pour se tenir informés de l’évolution du dossier.
C’est pourquoi, suite aux demandes de nombreux producteurs, les Céréaliers du Québec entend mettre sur pied différents moyens pour rejoindre les producteurs habilités à voter. L’objectif de la démarche est fort simple. D’abord, s’assurer que les producteurs soient parfaitement familiers avec le processus référendaire et s’expriment dans les délais prescrits. Ensuite, rendre disponible les principaux faits afin que chacun puisse faire un choix de façon autonome et en possédant une saine variété d’informations.
Les Céréaliers du Québec croit plus que jamais à l’avenir de la production du blé destiné à l’alimentation humaine sans l'interposition d'une agence de vente entre le producteur et son acheteur. Nous croyons à l’autonomie et aux qualités de gestionnaire des producteurs. Ils sont en mesure de répondre et de s’adapter rapidement aux particularités et aux demandes du marché, d’aller chercher un prix intéressant pour le blé produit tout en ayant éliminé les frais et les inconvénients qui découlent de l'agence de vente.
Nous invitons donc les producteurs à rester à l’affût ou encore à nous contacter pour obtenir de plus amples informations.
Source : Louis R. Joyal, président
Les Céréaliers du Québec
www.cerealiersduquebec.com

Pour obtenir la décision de la Régie:
http://www.rmaaq.gouv.qc.ca/fileadmin/DocuCentre/Decision/2012/9843.pdf