RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Levinoff-Colbex en coopérative: l'Union paysanne estime que c'est une "mascarade"



4 avril 2012, St-Hyacinthe. L'Union paysanne dénonce le simulacre de démocratie orchestré hier par la Fédération des producteurs de bovins où 131 producteurs de bovins ont adopté un projet de transformation de l'abattoir Colbex-Levinoff en future coopérative en n'étant de surcroît informés qu'une fois sur place.
Alors que le Québec compte 21 500 producteurs de bovins, l'Union paysanne va s'assurer qu'ils soient consultés et se dressera devant tout projet qui viserait à les contraindre de façon directe ou indirecte d'envoyer leurs bovins à cet abattoir syndical privé coopératif!
Le gouvernement doit savoir que s'il met encore de l'argent dans cet «îlot Voyageur» agricole, il devra rendre des comptes à la population du Québec. Assez c'est assez! Le ministre Corbeil doit déclencher une enquête publique dans tout le dossier Colbex, et ce, avant les élections.
Il faut également dénoncer vivement les propos de Marcel Groleau, président de l'UPA qui a déclaré hier que les gouvernements n'auront pas le choix d'investir encore, car «C'est une question de service public et de sécurité publique», a-t-il dit. «On ne peut pas se ramasser dans les régions du Québec avec des cimetières d'animaux». De tels propos incendiaires et irresponsables font penser aux belles années des menaces de Pierre Élliott Trudeau. «Depuis quand un abattoir privé est un service public surtout lorsqu'il est détenu par un syndicat en situation de monopole et que la moitié des bovins proviennent de l'extérieur du Québec ?», déclare Benoit Girouard président de l'Union paysanne.
Rappelons que l'Union paysanne ira sous peu demander à la Régie des marchés la mise sous tutelle de la Fédération en lien avec la mauvaise gestion du plan conjoint et que de son côté l'Association de défense des producteurs de bovins sera entendue à la mi-avril en lien avec sa contestation des actions et de la légitimité de la Fédération dans tout le dossier Colbex.
Pour Information : Benoit Girouard, président Union paysanne