RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Une entente de partenariat de production de chaleur à partir de la biomasse



MONTRÉAL, le 8 mars 2012 /CNW Telbec/ - Par l'entremise de son secteur des énergies Sonic, La Coop fédérée et le Centre de développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) annoncent qu'ils ont signé le 9 février 2012, une entente de partenariat pour la production de chaleur à partir de la biomasse. La Coop fédérée et le CDBQ s'associent donc pour installer une chaudière à la biomasse dans les installations du CDBQ situées à La Pocatière, afin de remplacer les deux chaudières au mazout existantes.
Plus spécifiquement, ce partenariat inclut l'approvisionnement en biomasse, l'acquisition de la chaudière multi carburant Blue Flame, la construction d'un bâtiment pour l'entreposage de la biomasse et du système d'alimentation de la chaudière, ainsi que l'installation d'un réseau de vapeur reliant les deux édifices et le bâtiment qui abritera la chaudière. Les bâtiments du CDBQ seront chauffés par une fournaise-bouilloire spécialisée, appelée Blue Flame. De plus, La Coop fédérée prévoit utiliser ces installations du CDBQ pour faire des tests de combustion et d'émissions de particules avec différentes biomasses agricoles afin de faire accréditer cette chaudière aux normes du MDDEP. L'implantation et la mise en opération du réseau de chaleur à la biomasse devra être complétée pour juillet 2012.
Plus qu'une entente d'affaires, La Coop fédérée et le CDBQ, innovent. Ce partenariat permet à La Coop fédérée d'installer un système multi carburant spécialisé dans les biomasses forestières et agricoles qui a fait ses preuves dans l'Ouest canadien, en Ontario et dans le nord des États-Unis. C'est une première utilisation de Blue Flame au Québec. Le marché visé par ce système est le chauffage à plus grand volume tel que : les serres, l'industriel, le commercial et l'institutionnel.
La CDBQ innove et réduit de façon substantielle sa facture de chauffage tout en améliorant son bilan environnemental.
La hausse des prix du pétrole a amené le CDBQ à envisager l'implantation d'un réseau de chaleur à la biomasse afin d'être en mesure de desservir ses édifices. « Considérant les perspectives à la hausse du prix des énergies fossiles à moyen et long terme, nous devions envisager des solutions écologiques et durables afin de baisser nos dépenses de consommation reliées à notre système au mazout pour le chauffage et pour la production de vapeur nécessaire à l'opération de certains de nos équipements spécialisés », a affirmé Michel Garon, directeur général du CDBQ. « Nous sommes très heureux d'être parvenus à ce partenariat avec un fournisseur de notre réseau coopératif que nous connaissons déjà à travers une variété de produits et services et notamment à travers Groupe coopératif Dynaco. J'en profite pour remercier en particulier le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune et l'équipe associée à l'Énergie qui permet une telle opération à travers son Programme d'aide à l'utilisation de la biomasse forestière pour le chauffage (pilote). Je salue les partenaires Roche Construction, RCGT et l'Agence de l'efficacité énergétique, qui nous ont accompagnés tout au long de la démarche », a-t-il rajouté.
La Coop fédérée et ses affiliés vers un renforcement de leur position en biocombustion.
La présence de La Coop fédérée et de ses affiliés dans le secteur agroalimentaire et ses secteurs connexes, jumelée aux relations-clients historiques, les placent en bonne position d'accompagner le CDBQ dans sa volonté d'innover. « Dans notre politique de développement durable, nous voulons nous engager de plus en plus dans les énergies renouvelables. Il nous faut valoriser la biomasse d'origine forestière et agricole dans la filière de la biocombustion. Nous croyons que le potentiel est immense pour palier aux besoins en énergie des particuliers, des installations publiques et des commerces. Je suis très heureux que le CDBQ nous ait choisi pour ce partenariat », a déclaré François Dupont, directeur général du Secteur des énergies Sonic à La Coop fédérée. « Jean-Yves Lavoie, directeur général de Groupe Coopératif Dynaco a renchéri en mentionnant qu'en tant que intervenant régional du Réseau La Coop, il est fier de cette initiative novatrice qui est bien enlignée sur le développement durable et porteuse d'avenir».
« Cette nouvelle augure bien pour cette région du Bas St-Laurent, qui est une des leaders tant au Québec qu'au Canada, dans la production de chaleur à partir de la biomasse forestière. Des professions et des vocations vont naître de cette solution de chauffage qui est reconnue pour sa création de richesse régionale. Nous sommes fiers de compter le CDBQ parmi nos partenaires durables. Nous renforçons ainsi avec le CDBQ les effets d'un réseau coopératif innovant et de proximité», a déclaré Claude Lafleur, chef de la direction de La Coop fédérée. Je félicite et remercie pour leur dévouement, François Dupont et Cyrille Néron ainsi que leurs experts-conseils de nos Secteurs, énergies Sonic, innovation et croissance et développement durable » a-t-il rajouté.
Valoriser au maximum la biomasse forestière et agricole
La biomasse agricole qui pourra être utilisée à l'avenir dans les chaudières multi carburants qui seront accréditées par le MDDEP, proviendra de plusieurs sources. Mentionnons entre autres les résidus agricoles comme les pailles de céréales, les tiges de canola et de soya, les foins de troisième qualité et autres résidus. On peut aussi obtenir de la biomasse agricole en utilisant des plantes dédiées à l'énergie telles le panic érigé, le saule, l'alpiste et une multitude d'autres plantes. Sans entrer en compétition avec la chaîne alimentaire, il serait possible de planter sur des terres marginales ce type de plantes pour la production d'énergie. Nous estimons le potentiel de la biomasse agricole à près de 5 millions de tonnes au Québec.
Quant à la biomasse forestière elle provient de plusieurs sources telles les résidus de coupes en forêt ainsi que de la transformation tels les rabotures, les écorces, les sciures et les copeaux. La biomasse forestière représente un potentiel de plus de 3,2 millions de tonnes.
La filière biocombustion devient un incontournable pour le Québec et son climat hivernal dont les besoins en chauffage sont titanesques. Cette solution de chauffage en plus d'être très compétitive s'oriente parfaitement dans une optique de développement durable.
À propos de La Coop fédérée
Fondée en 1922, La Coop fédérée est la plus grande entreprise agroalimentaire au Québec et se classe parmi les 100 coopératives et mutuelles les plus importantes au monde, tous secteurs confondus. Elle est la propriété de plus de 90 000 membres regroupés au sein de 103 coopératives réparties dans plusieurs provinces canadiennes. La Coop fédérée est présente dans l'ensemble de la chaîne agroalimentaire et, en tant que grossiste, elle fournit aux producteurs agricoles des biens et des services nécessaires à l'exploitation de leur entreprise. Son réseau compte cinq bannières : Elite et La Coop (productions animale et végétale et commercialisation des grains), Unimat (quincaillerie et machines agricoles), Sonic (énergie) et Olymel (transformation des viandes). La Coop fédérée emploie plus de 10 000 personnes et son chiffre d'affaires s'élève à 4,6 milliards de dollars.
À propos du Centre de Développement bioalimentaire du Québec (CDBQ)
Le CDBQ est un organisme à but non lucratif qui s'est fixé comme mandat de contribuer à l'amélioration de la capacité concurrentielle des entreprises en offrant des services liés à l'innovation et au transfert technologique dans les secteurs de l'agriculture, de la transformation alimentaire et des biotechnologies. Accrédité CNE en 2002, une toute nouvelle gamme d'outils est désormais accessible aux PME grâce à l'implantation récente de l'Incubateur bioalimentaire. Accrédité à titre de centre de recherche public, le CDBQ ne cesse, depuis sa création, de croître et de se démarquer dans les domaines de pointe du monde agroalimentaire et de la biotechnologie au Québec, par la réalisation de projets d'innovation et de recherche au cœur d'un carrefour où convergent le dynamisme du privé et l'intérêt du public.
Renseignements :
Pour Énergies Sonic
François Dupont
Directeur général
Pour le Centre de Développement bioalimentaire du Québec (CDBQ) :
Michel Garon
Directeur général