RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'Union paysanne réclame une commission parlementaire pour l'agriculture mais sans les ressources naturelles



St-Hyacinthe, vendredi 2 mars 2012. Le constat est maintenant clair, depuis la fusion des ressources naturelles avec l'agriculture dans une seule et même commission, les agriculteurs s'en trouvent desservis.
«La CAPERN1 croule sous le Plan Nord et la procédurite et pendant ce temps la future politique agricole se retrouve dans la mine», souligne Benoit Girouard président de l'Union paysanne.
En raison des délais qui repoussent sans cesse les auditions pour le Livre vert, le ministre de l'Agriculture évoquait jeudi dernier dans un article du Soleil «chercher un meilleur véhicule» que la CAPERN et qu'il«explorait la mécanique parlementaire, les divers comités». L'Union paysanne lui propose donc de réactiver la CAPA afin de traiter exclusivement d'agriculture.
Cette demande semble être appuyée par l'actuel président de la CAPERN qui, dans une entrevue donnée à un journal agricole en novembre dernier disait : « Je ne peux me prononcer à leur place, mais si je faisais parti du monde agricole, j'exigerais qu'on redonne vie à la CAPA2 »
L'Union paysanne demande donc à l'ensemble des partis politiques de collaborer activement avec le ministre Corbeil et l'actuel président de la CAPERN afin de dénouer cette impasse et trouver un «véhicule» qui permettrait de faire cheminer la future politique agricole. Le flottement actuel accentue la crise et la disparition des fermes en l'absence de direction.
1- La Commission de l'agriculture, des pêcheries, de l'énergie et des ressources naturelles
2- TCN, 28 novembre 2011, Yvon Laprade
Pour Information
Benoit Girouard, président Union paysanne
450-495-1910 lamiral.bio@gmail.com