RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Un court métrage à la ferme Bel alpaga de St-Bonaventure



Après avoir fait ses premières armes dans le domaine du cinéma en réalisant Sur la terre comme au ciel (2007) et Le Grand Sault (2009), deux films primés dans les festivals internationaux, c’est avec le plein soutien des Conseils des Arts du Canada et du Québec qu’Hervé Demers poursuit son périple en attaquant son troisième court métrage : Les adieux de la grise. Librement inspiré d’un texte de Lionel Groulx, ce projet de film s’attache, en faisant le récit de la profonde amitié qui lie une fillette à un alpaga, à brosser un portrait de la vi e rurale contemporaine.
Située à St-Bonaventure, dans la banlieue de Drummondville, la ferme Bel Alpaga constitue un lieu idéal de tournage. Se dressant dans un espace champêtre et bien aménagé, cette ferme, dont l’histoire se reporte sur plus de quatre générations, aspire en effet à devenir chef de file dans le domaine de l’élevage des alpagas. Par ailleurs, ses propriétaires, des gens d’une grande générosité, consentent non seulement à accueillir sur leurs terres une équipe de tournage, mais encore collaborent étroitement au projet qu’elle entend y réaliser. WWW.HERVEDEMERS.COM • WWW.FERMEBELALPAGA.COM


Source: François Morneau