RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'agriculture peut-elle contribuer à améliorer l'alimentation et la santé à l'échelle mondiale ?



OTTAWA, le 20 janv. 2012 /CNW/ - Dans bon nombre de pays en développement, la sous-alimentation et la suralimentation coexistent, entraînant des maladies chroniques reliées au régime alimentaire. Ces maladies et les maladies infectieuses, largement répandues, représentent un « double fardeau » sur le plan de la santé. À l'occasion d'une conférence qu'elle présentera au Centre de recherches pour le développement international (CRDI), l'économiste du développement Rachel A. Nugent expliquera comment l'augmentation des maladies non transmissibles est allée de pair avec les changements qui se sont produits dans les systèmes d'exploitation agricole et de production alimentaire. L'agriculture doit être en mesure d'offrir aux consommateurs un meilleur assortiment de produits locaux, peu transformés et culturellement acceptables, constituants d'un régime alimentaire sain. Faisant fond sur des travaux récents, Mme Nugent expliquera comment des changements en matière d'alimentation et d'agriculture peuvent contribuer à l'amélioration de la santé. Elle suggérera aussi des moyens auxquels les organisations internationales, les gouvernements nationaux, les entreprises agroalimentaires, les bailleurs de fonds et les consommateurs pourraient recourir pour faire en sorte que l'alimentation et l'agriculture deviennent des atouts dans la lutte contre les maladies non transmissibles.
Date et heure : le mardi 24 janvier 2012 de 10 h à 11 h 30 Endroit : 150, rue Kent, 8e étage, Ottawa (Ontario)
Rachel A. Nugent, qui a rédigé en 2011 un rapport présenté par le Chicago Council on Global Affairs à l'occasion de la réunion de haut niveau de l'ONU sur les maladies non transmissibles, est chercheure principale et professeure agrégée au département de santé mondiale de l'Université de Washington. Elle était jusqu'à tout récemment directrice adjointe, Santé mondiale, au Center for Global Development, où elle a dirigé l'initiative Demographics and Development in the 21st Century, géré la Drug Resistance & Global Health Initiative et mené des travaux de recherche sur les maladies non transmissibles dans les pays en développement. Elle a également été professeure d'économie à la Pacific Lutheran University, à Tacoma, dans l'État de Washington, où elle a d'ailleurs été chef de département durant quatre ans.
La conférence de Mme Nugent est organisée dans le cadre du cycle Science et innovation, clés d'un monde meilleur, qui donne la parole à des chercheurs financés par le CRDI dont les travaux d'avant-garde dans les pays en développement auront une incidence sur notre avenir à tous.
Les médias sont invités, mais les journalistes et le grand public pourront également participer aux échanges sur Twitter #CRDI et sur Facebook.
Pour plus de précisions, rendez-vous au www.crdi.ca.
À propos du CRDI
Le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), qui est un élément clé de l'aide internationale du Canada depuis 1970, appuie des travaux de recherche dans les pays en développement afin d'y favoriser la croissance et le développement. Il veille aussi à promouvoir la diffusion des connaissances ainsi acquises auprès de responsables des politiques, de chercheurs et de collectivités de par le monde. Il en résulte des solutions locales, novatrices et durables, qui offrent des choix aux personnes qui en ont le plus besoin et font changer les choses.
Renseignements : Isabelle Bourgeault-Tassé