RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Solidarité rurale plaide pour une reconnaissance du rôle social de l'agriculture



NICOLET, QC, le 18 janv. 2012 /CNW Telbec/ - Appelée à commenter le Livre vert préparant la prochaine Politique bioalimentaire, Solidarité rurale du Québec en appellera ce soir à la ratification d'un nouveau contrat social entre le citoyen, l'agriculteur et l'État. Pour la Coalition, c'est d'une Politique agricole et agroalimentaire avant tout, ensuite bioalimentaire, que le Québec a besoin, car l'agriculture est bien plus qu'une activité économique visant à produire des aliments. L'organisation plaidera pour que cette prochaine Politique reconnaisse tout l'apport de l'agriculture à la société québécoise.
« L'agriculture, c'est un mode de vie, une activité noble qui nourrit notre société en termes de santé, de culture, d'occupation et de vitalité des territoires. C'est sur ces bases que devra être construite la prochaine Politique agricole, agroalimentaire et bioalimentaire », rappelle Claire Bolduc, présidente de Solidarité rurale du Québec. « À l'heure actuelle, 54 % de toutes les fermes du Québec sont concentrées dans trois régions du Québec et ce ne sont plus que 7 % des ruraux qui vivent d'agriculture. La concentration et l'industrialisation progressives de l'agriculture ont été accentuées par une série de mesures gouvernementales mises en place au fil des ans qui ont eu des effets néfastes sur nos villages. La prochaine Politique doit reconnaître toute la complexité et l'importance de l'agriculture pour notre société : reconnaître en premier lieu qu'il n'y a pas qu'une agriculture, mais plusieurs; qu'elles contribuent toutes à notre société, de différentes façons, à différentes intensités et non seulement en termes économiques, et en conséquence, elle se doit d'être modulée et d'apporter un soutien différencié en ce sens » conclut madame Bolduc.
À propos de Solidarité rurale du Québec
Créée en 1991 pour assurer le suivi des États généraux du monde rural, Solidarité rurale du Québec a pour mission de promouvoir la revitalisation et le développement du monde rural, de ses villages et de ses communautés, de manière à renverser le mouvement de déclin et de déstructuration des campagnes québécoises. Composée d'une vingtaine d'organismes nationaux, de près de 200 membres corporatifs et individuels, la Coalition agit, depuis juin 1997, à titre d'instance-conseil du gouvernement du Québec en matière de ruralité.
Renseignements : Cynthia Rivard, directrice des communications et des affaires publiques Solidarité rurale du Québec