RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Janvier est le mois des salons agricoles

Yan TURMINE, agr.,

Les salons agricoles, le rendez-vous des entrepreneurs agricoles.

Le salon de l’agriculture à St-Hyacinthe et le SIMAQ à Québec sont d’excellentes occasions pour le monde agricole de se rencontrer, échanger et faire voir notre savoir-faire. Se promener dans ces salons c’est aussi voir le dynamisme de tous ces entrepreneurs, producteurs agricoles, industriels agricoles qui font de l’agriculture une activité économique importante au Québec.


Dans ces salons, il est impressionnant de voir tous les gens qui s’activent pour faire de l’agriculture une activité plus performante et prospère. À se promener et à discuter avec les visiteurs ou les exposants, on réalise que la plupart sont des PME gérées par des entrepreneurs d’ici. Lorsque l’on regarde un peu partout sur la planète, on s’aperçoit que nous avons ici une agriculture des plus performantse. Cela s’est fait grâce à une multitude d’entreprises familiales, autant dans la production que dans les entreprises qui desservent cette production. Les salons sont le reflet de ce modèle de développement.


L’agriculture est composée de mille et un détails. Pour avoir une agriculture productive il faut plus que des fermes, cela prend aussi des gens qui produisent de la machinerie, des bâtiments, ou tout simplement quelqu’un qui pense à améliorer une vis qui va mieux tenir une tôle. Chaque détail est constamment amélioré par une multitude d’entrepreneurs rivalisant entre eux pour avoir la meilleure idée ou le meilleur produit à vendre. Imaginez si tout était contrôlé par un ou deux grands groupes, pas sûr que l’on aurait cet esprit compétitif propre aux entrepreneurs. On tomberait rapidement dans l’inertie.


Trop souvent, certains dirigeants oublient ce génie qu’ont ces entrepreneurs, producteurs ou industriels. Ils considèrent alors les producteurs comme des enfants qu’il faut guider en leur tenant la main et les industriels comme de vulgaire marchand qu’il faut chasser du temple. De voir le ministre de l’Agriculture et le nouveau président de l’UPA visiter ensemble le salon de l’agriculture à St-Hyacinthe, démontre qu’il y a cependant des dirigeants qui s’intéressent à ces entrepreneurs de l’agriculture. Du moins c’est à espérer !

La Vie Agricole

Météo media

Publicités

Distribution

 

 

Abonnement

Nous contacter

Conditions d'utilisation