RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Examen des directives visant la teneur en eau des haricots entreposés



WINNIPEG, le 20 déc. 2011 /CNW/ - À quel point les haricots doivent-ils être secs avant leur entreposage? La Commission canadienne des grains et l'Université du Manitoba étudient comment la teneur en eau influe sur la qualité des haricots entreposés. La Commission canadienne des grains recommande une teneur en eau de 18 % en vue de préserver la qualité des haricots destinés à la consommation humaine pendant leur entreposage.
Dans le cadre de la réunion du Comité de normalisation des grains de l'Est tenue le 2 novembre 2011, la Commission canadienne des grains a indiqué que les travaux de recherche ont été entrepris et que les résultats devraient être dévoilés au printemps 2012. En fonction de ces résultats, les membres du Comité pourraient formuler une recommandation concernant la teneur en eau des haricots entreposés lors de leur prochaine réunion, au printemps 2012. « Avant de recommander de nouvelles directives aux producteurs, le Comité de normalisation des grains de l'Est doit s'assurer que sa décision est fondée sur de solides travaux de recherche », affirme M. Elwin Hermanson, président du Comité de normalisation des grains de l'Est et commissaire en chef de la Commission canadienne des grains.
Pendant la réunion, les membres du Comité de normalisation des grains de l'Est ont par ailleurs approuvé de nouveaux échantillons-types et un nouvel échantillon de référence. Échantillons-types, imprimés-types et échantillons de référence
Les échantillons-types, imprimés-types et échantillons de référence sont des outils de classement que la Commission canadienne des grains prépare chaque année. Les membres du Comité de normalisation des grains de l'Est examinent ces outils et recommandent leur utilisation.
Les inspecteurs des entreprises céréalières et de la Commission canadienne des grains se servent de ces outils pour le classement des grains.
• Les échantillons-types et les imprimés-types représentent les facteurs de classement visuels subjectifs qui sont les plus dominants au cours d'une année donnée. Ils témoignent de l'ampleur de certains facteurs, notamment le gel, le mildiou, l'immaturité et les matières adhérentes observés dans la récolte de l'année. Les imprimés-types sont des photographies numériques qui remplacent les échantillons-types de grain. Ils sont identiques aux échantillons-types à tout autre égard.
• Les échantillons de référence sont semblables aux échantillons-types. Cependant, chacun d'eux représente un seul facteur de classement visuel subjectif, et non un ensemble de facteurs.
Nouveaux échantillons-types
Le Comité de normalisation des grains de l'Est a recommandé les nouveaux échantillons-types suivants pour la campagne agricole de 2011-2012 :
• Pois jaune, Canada no 1
• Pois jaune, Canada no 2
Les échantillons-types adoptés auparavant pour les autres grades et grains continueront d'être utilisés.
Nouvel échantillon de référence
Le Comité de normalisation des grains de l'Est a recommandé l'échantillon de référence suivant pour la campagne agricole de 2011-2012 :
• Blé tendre rouge d'hiver, Est canadien no 1 (mildiou)
Études et projets sur le classement
Le Comité de normalisation des grains de l'Est fonde ses recommandations en matière de classement en partie sur les résultats des études et projets sur le classement. Lors de la réunion, le Comité a fait le point sur plusieurs projets. Il a recommandé que les travaux se poursuivent.
De plus amples détails concernant les études et projets sur le classement pour la campagne agricole de 2011 sont affichés dans les recommandations du Comité du 2 novembre 2011, sur le site Web de la Commission canadienne des grains.
Au sujet du Comité de normalisation des grains de l'Est
Les membres du Comité de normalisation des grains de l'Est se réunissent deux fois par année pour formuler des recommandations concernant les caractéristiques des grades de grain et pour sélectionner les échantillons-types et les échantillons de référence et les recommander à la Commission canadienne des grains. Les membres proviennent de divers secteurs de l'industrie céréalière et représentent, notamment, les transformateurs, les exportateurs et les producteurs de grain.
La Commission canadienne des grains est l'organisme fédéral chargé d'établir et de maintenir les normes de qualité pour les grains du Canada. Ses programmes permettent d'expédier des grains qui répondent régulièrement aux exigences des contrats en matière de qualité, de salubrité et de quantité. De plus, la Commission canadienne des grains réglemente l'industrie des grains pour protéger les droits des producteurs et assurer l'intégrité du commerce des grains.
Renseignements: Personne-ressource Rémi Gosselin Gestionnaire, Services intégrés d'information Commission canadienne des grains