RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Des étudiants de l’ITA, campus de La Pocatière luttent contre les gaz à effet de serre



Photo : Pascale Lemay (à gauche, professeure responsable), Jérémie Vallée (au centre, agent de projet chez Nature Québec) et Jeanne Camirand (à droite, chargée de projet chez Nature Québec) avec les étudiants de 2e année de TPA.

La Pocatière, le 15 décembre 2011. – Dans le contexte de leur cours sur l’environnement, les étudiants de deuxième année du programme de technologie des productions animales (TPA) de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA), campus de La Pocatière ont collaboré au projet Agriculture et climat : vers des fermes zéro carbone! de Nature Québec. 

La mise en œuvre de ce projet, qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) dans les fermes du Québec, est une première pour les établissements scolaires. Conseillers agricoles en devenir, les étudiants de TPA ont donc eu l’occasion d’explorer en profondeur la question des GES et d’exercer, le temps de leur participation au projet, leur futur métier. Ainsi, ces élèves ont procédé à l’analyse des techniques et méthodes agricoles utilisées dans 11 fermes laitières et ont proposé des solutions appropriées et personnalisées aux agriculteurs en vue de diminuer les émissions de GES liées à leurs activités professionnelles. La participation de l’ITA au projet Agriculture et climat : vers des fermes zéro carbone! s’est conclue en novembre dernier par un échange des résultats obtenus par les étudiants avec l’équipe « Agriculture » de Nature Québec. L’initiative du campus de La Pocatière, d’intégrer le projet à un cours, est inspirante pour l’organisme, car elle assure une participation active et complète de la part des étudiants. Nature Québec souhaite donc poursuivre son offre aux établissements scolaires en incluant cette possibilité. Rappelons que l’ITA est un centre de formation collégiale spécialisé qui a pour mission première de former des ressources humaines qualifiées pour le secteur agroalimentaire. C’est donc avec le souci d’outiller ses étudiants à l’égard du développement durable que l’Institut est devenu un partenaire de Nature Québec. - 30 - Information : Pascale Lemay