RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le ministre Pierre Corbeil présente La route des couleurs du Bas-Saint-Laurent



Trois-Pistoles, le 8 novembre 2011 – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et député d’Abitibi-Est, M. Pierre Corbeil, de concert avec le député de Rivière-du-Loup, M. Jean D'Amour, est heureux de présenter « La route des couleurs », l’un des premiers projets issus du Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité de l’agriculture.
Située dans la municipalité régionale de comté (MRC) des Basques, « La route des couleurs » est un projet initié par la commission agricole de l’Écosociété les Basques en collaboration avec sept entreprises agricoles. Il consiste à implanter des cultures paysagères, annuelles ou pérennes, telles que la phacélie, le sarrasin et l’églantier, sur des parcelles abandonnées ou en voie de le devenir. Ces cultures contribueront à mettre en valeur le paysage sur les axes routiers les plus fréquentés de la MRC. Par ailleurs, les agriculteurs qui participent à ce projet adopteront des pratiques favorisant la présence de pollinisateurs.
« L’aide financière maximale de près de 230 000 $ accordée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation permettra, notamment, la remise en culture des terres en friches et l’aménagement des haies mixtes d’arbustes et d’arbres fruitiers dans la MRC des Basques », a déclaré le ministre Corbeil.
« Ces haies joueront à la fois un rôle dans la préservation de la biodiversité et des paysages agricoles et représenteront, à moyen terme, un potentiel intéressant de diversification de la production locale. Il va sans dire qu’en contribuant à la vitalité du territoire, cette "route des couleurs" fera la fierté de toute la région », a déclaré le député de Rivière-du-Loup, M. Jean D’Amour.
« Par la création de ces paysages, l’agriculture des Basques contribuera à bonifier l’offre touristique régionale. Ainsi, les agriculteurs qui participent au projet favoriseront, par leurs pratiques, l’attractivité de leur territoire. Cette initiative s’inscrit parfaitement dans l’esprit du livre vert pour une politique bioalimentaire qui vise notamment à favoriser l’occupation dynamique du territoire tout en préservant l’environnement », a conclu le ministre Corbeil.
Soulignons aujourd’hui le lancement de deux autres projets dans les MRC de Charlevoix et d’Argenteuil. L’annonce de ces projets vise à mieux faire connaitre, d’une part, la multifonctionnalité de l’agriculture, un concept en émergence au Québec et, d’autre part, les pratiques la mettant en valeur à l’échelle des collectivités.
Sur le territoire de la MRC de Charlevoix, le projet de « Mise en valeur du patrimoine vivant et historique de la production de vaches canadiennes » vise la préservation d’une race patrimoniale, le retour des animaux aux pâturages, la remise en culture de terres en friche, de même que la restauration de bâtiments agricoles d’intérêt.
De son côté, le projet « Les Cantons d’Argenteuil : redynamiser l’agriculture pour occuper le territoire » contribuera par la remise en culture de terres en friche, l’amélioration des pâturages et la restauration de bâtiments agricoles centenaires à dynamiser le territoire agricole des cantons de Harrington et de Grenville sur la-Rouge.
Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité de l’agriculture
Le Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité de l’agriculture vise à encourager les exploitants agricoles à mettre en œuvre des projets novateurs qui présentent des bénéfices économiques, sociaux ou environnementaux pour la communauté, mais qui engendrent des coûts supplémentaires ou une diminution de revenus pour l’entreprise. Il a été conçu pour les entreprises situées dans les MRC ayant un potentiel agricole plus limité et dont les revenus agricoles bruts ne dépassent pas 150 000 $ par année.
« Les agriculteurs et les acteurs du milieu sont invités à appuyer et à initier des projets mettant en valeur la multifonctionnalité de l’agriculture dans leur région. Pour ce faire, il leur est encore possible de déposer des projets en s’adressant directement à leur direction régionale », a conclu le ministre Corbeil.
Pour obtenir de plus amples renseignements sur le concept de multifonctionnalité, des exemples de projets et le Programme pilote d’appui à la multifonctionnalité, il est possible de contacter l’une des directions régionales du Ministère ou de visiter le site Internet www.mapaq.gouv.qc.ca/multifonctionnalite. Pour prendre connaissance du livre vert pour une politique bioalimentaire, on peut consulter le www.mapaq.gouv.qc.ca/politiquebioalimentaire.
Source: Hélène Sauvageau