RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Entente entre le CN et Agri-Marché



QUÉBEC, le 11 oct. 2011 /CNW Telbec/ - Le CN (TSX: CNR) (NYSE: CNI) et Agri-Marché, Inc. ont annoncé aujourd'hui la signature d'une entente visant à favoriser une plus grande efficacité dans la chaîne d'approvisionnement des céréales au Québec et à offrir un meilleur service à la clientèle.
Les parties évalueront la performance en fonction d'objectifs précis et détermineront des moyens d'améliorer de façon mutuelle la chaîne d'approvisionnement de la distribution des céréales. Le CN livre des céréales à Agri-Marché à Saint-Isidore, au sud‑est de la ville de Québec.
Doug MacDonald, vice-président Marketing de l'entreprise du CN, a déclaré : « Notre entente avec Agri-Marché procure aux deux parties les outils nécessaires pour offrir un meilleur service aux clients ultimes. »
Jean-Pierre Brochu, directeur de l'exploitation d'Agri-Marché, a dit : « Nous avons observé une amélioration marquée de la performance du CN du fait de sa collaboration accrue avec les clients et de ses efforts visant à augmenter l'efficacité de la chaîne d'approvisionnement. Nous sommes heureux de ce changement qui renforce notre relation avec nos fournisseurs de céréales et place notre société en bonne position pour accroître sa part du marché avec l'aide du CN. »
Jean-Jacques Ruest, vice-président exécutif et chef du Marketing du CN, a ajouté : « Au cours de l'été, le CN a signé des ententes globales en matière de chaîne d'approvisionnement avec plus de 20 clients œuvrant dans le secteur des produits forestiers, des céréales, des métaux et des minéraux. Le CN cherche à conclure des ententes commerciales avec tous les clients qui souhaitent améliorer la chaîne d'approvisionnement sur une base mutuellement avantageuse. On peut le faire et c'est ce que nous sommes en train de faire. »
À propos d'Agri-Marché
Agri-Marché, une société privée établie à Saint-Isidore, au Québec, possède et exploite des meuneries se spécialisant dans les aliments pour animaux, et fournit divers produits et services d'alimentation animale. De plus, la société offre une variété de produits céréaliers et de céréales, de même que des services touchant l'achat, la consignation, l'entreposage, le séchage, le nettoyage, la vente, la livraison et la commercialisation des céréales, ainsi que des services de réception et d'expédition des céréales par rail, et des conseils d'achat et des renseignements boursiers. Fondée en 1913, la société est une filiale du groupe Brochu.
À propos du CN
Couvrant le Canada et le centre des États-Unis, de l'Atlantique au Pacifique et jusqu'au golfe du Mexique, le réseau du CN - la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada et ses filiales ferroviaires actives - dessert les ports de Vancouver et Prince Rupert, en Colombie-Britannique, Montréal, Halifax, La Nouvelle-Orléans et Mobile, en Alabama, ainsi que les grandes régions métropolitaines de Toronto, Buffalo, Chicago, Detroit, Duluth-Superior, au Minnesota et au Wisconsin, Green Bay, au Wisconsin, Minneapolis-St. Paul, au Minnesota, Memphis, St. Louis, et Jackson, au Mississippi. Il a en outre des liaisons avec toutes les régions de l'Amérique du Nord. Pour de plus amples renseignements sur le CN, visitez le site Web de la Compagnie à l'adresse www.cn.ca.
Énoncés prospectifs
Certains renseignements contenus dans le présent communiqué constituent des « énoncés prospectifs » au sens de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis et aux termes des lois canadiennes régissant le commerce des valeurs mobilières. Le CN met le lecteur en garde contre le fait que ces énoncés, de par leur caractère prospectif, impliquent des risques, des incertitudes et des hypothèses. La Compagnie met le lecteur en garde contre le fait que ses hypothèses pourraient ne pas s'avérer et qu'en raison de la conjoncture économique actuelle, ces hypothèses, qui étaient raisonnables au moment où elles ont été formulées, comportent un degré plus élevé d'incertitude. Ces énoncés prospectifs ne constituent pas des garanties de la performance future et impliquent des risques connus ou non, des incertitudes et d'autres éléments susceptibles de modifier, de façon importante, les résultats réels ou la performance réelle de la Compagnie ou du secteur ferroviaire par rapport aux perspectives ou aux résultats futurs ou à la performance future implicites dans ces énoncés.
Les facteurs de risque importants qui pourraient avoir une incidence sur les énoncés prospectifs comprennent, sans en exclure d'autres, les effets de la conjoncture économique et commerciale générale, la concurrence dans le secteur, l'inflation, les fluctuations monétaires et des taux d'intérêt, les variations de prix du carburant, les nouvelles dispositions législatives ou réglementaires, la conformité aux lois et règlements sur l'environnement, les mesures prises par les organismes de réglementation, les différents événements qui pourraient perturber l'exploitation, y compris les événements naturels comme les intempéries, les sécheresses, les inondations et les tremblements de terre, les négociations syndicales et les interruptions de travail, les réclamations liées à l'environnement, les incertitudes liées aux enquêtes, aux poursuites ou aux autres types de réclamations et de litiges, les risques et obligations résultant de déraillements, de même que les autres risques décrits de temps à autre de façon détaillée dans des rapports déposés par le CN auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. On pourra trouver un résumé des principaux facteurs de risque dans la section « Rapport de gestion » des rapports annuels et intermédiaires du CN ainsi que dans la Notice annuelle et le formulaire 40-F déposés par la Compagnie auprès des organismes de réglementation du commerce des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis et qui sont accessibles sur le site Web du CN.
Le CN ne peut être tenu de mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs pour tenir compte d'événements futurs ou de changements de situations ou de prévisions, à moins que ne l'exigent les lois canadiennes applicables sur le commerce des valeurs mobilières. Si le CN décidait de mettre à jour un énoncé prospectif, il ne faudrait pas en conclure qu'il fera d'autres mises à jour relatives à cet énoncé, à des questions connexes ou à tout autre énoncé de nature prospective.
Source: Julie Senécal. Robert Noorigian CN, François Bilodeau Agri-marché,

Nos vidéos et entrevues


  • L'Histoire de Jean Garon - Introduction

  • LVA TV - NOUVELLES

  • Entrevue Thomas Mulcair

  • Entrevue avec Françoise David

  • Entrevue avec Marcel Groleau

  • Jeux équestres Normandie 2014

  • Entrevue Bernard Landry

  • Jacques Cartier: le SRDI un système
    inutile et dépassé