RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'UPA et ses employés, lauréats du Prix entreprise vélosympathique



LONGUEUIL, Qc, le 22 sept. 2011 /CNW Telbec/ - LONGUEUIL, Qc, le 22 sept. 2011 /CNW Telbec/ - C'est à l'occasion de la journée internationale En ville sans ma voiture! que le Comité environnement du Syndicat des employés de l'UPA (SECUPA-CSN) et l'Union des producteurs agricoles (UPA) ont reçu le Prix entreprise vélosympathique, dans la catégorie entreprise de 100 à 1 000 employés, décerné par Vélo Québec.
Ce prix vise à souligner l'ensemble des efforts déployés par l'UPA et son syndicat d'employés pour encourager l'utilisation du vélo comme moyen de transport et, en particulier, pour la mise en place d'une initiative originale, le Défi vélo-boulot : objectif terre.
Dès son lancement, en avril 2009, le Défi vélo-boulot a connu une grande popularité auprès des employés. Le programme est simple et lance à tous un défi collectif qui frappe l'imaginaire : faire le tour de la Terre en pédalant pendant toute l'année l'équivalent de 40 000 km. Derrière ce défi ludique, il y a l'invitation du SÉCUPA aux employés à modifier, au profit du vélo et de la marche, leur habitude de transport pour se rendre au boulot! Dès la première année, les résultats ont été éloquents : 50 participants ont parcouru plus de 33 000 km. Pour l'édition 2010, 57 inscrits ont pédalé 32 175 km, tandis qu'en 2011, le nombre d'inscriptions a grimpé à 63 personnes, ce qui représente près de 15 % des employés de l'UPA, localisés à Longueuil. Après trois ans d'existence, le Défi connaît toujours un grand intérêt.
De son côté, l'UPA, pour répondre aux besoins de ses employés et au succès généré par le programme, n'a pas hésité à faire l'achat de nouveaux supports à vélo, à renforcer la surveillance électronique de ceux-ci et, même, à aménager une seconde douche à l'intention des sportifs toujours plus nombreux.
Pour l'UPA, la protection de l'environnement constitue une préoccupation importante et bien ancrée dans sa culture. « Depuis une vingtaine d'années, nous déployons beaucoup d'efforts pour sensibiliser nos producteurs agricoles à l'adoption de pratiques à la ferme toujours plus vertes. Pour notre organisation, il est tout aussi naturel d'encourager nos employés à faire aussi leur part pour l'environnement, en encourageant la mise en place de gestes concrets », a souligné Mme Guylaine Gosselin, directrice générale de l'UPA.
Pour le Comité environnement du syndicat, cette initiative démontre qu'il est possible de faire avancer la cause environnementale dans une organisation, en travaillant conjointement avec l'employeur et en proposant des activités de sensibilisation qui interpellent directement les usagers et leur permettent de poser des gestes concrets pour l'environnement.
Source: Éliane Hamel