RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Lancement de sept nouveaux projets de gestion de l'eau par bassin versant



Québec, le 31 août 2011. – Le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et député d’Abitibi-Est, M. Pierre Corbeil, est heureux d’annoncer le démarrage de sept nouveaux projets de gestion de l’eau par bassin versant en milieu agricole et confirme la poursuite de trois projets déjà en cours de réalisation.
Mis en œuvre en vertu du volet agricole du Plan d’intervention sur les algues bleu-vert 2007-2017, ces projets sont subventionnés par le programme Prime-Vert, dont le financement est assuré par le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et Agriculture et Agroalimentaire Canada, par l’entremise du programme Cultivons l’avenir. Ils visent à améliorer la qualité de l’eau dans le milieu agricole en concourant à une réduction des apports de phosphore, et ce, grâce à l’adoption de pratiques favorisant la conservation des sols et la protection des berges.
Ainsi, les ruisseaux Corbin et Coderre (Montérégie-Est), les rivières Saint-Zéphirin et des Rosiers (Centre-du-Québec), les rivières Ferrée et du Bois Clair (Chaudière-Appalaches) ainsi que la rivière Chicot (Lanaudière) qui figurent sur la liste des projets tireront profit de l’« approche par bassin versant », démarche d’intervention collective qui s’appuie sur la concertation des usagers d’un même cours d’eau. Réalisés sur une période de trois à six ans, les sept nouveaux projets intéressent plus de 580 producteurs agricoles et touchent une superficie d’environ 672 kilomètres carrés.
Quant aux projets qui concernent le ruisseau Rouge (Saguenay–Lac-Saint-Jean), la rivière de l’Esturgeon (Montérégie-Ouest) et la rivière à la Barbue (Montérégie-Est), ils se poursuivront pour une année supplémentaire. Rappelons que ces trois projets ont vu le jour en 2007.
« Notre gouvernement est fier d’investir dans l’amélioration de la qualité de l’eau. Il va sans dire que ces dix projets de gestion de l’eau par bassin versant suivent la voie indiquée par le livre vert pour une politique bioalimentaire », a fait valoir le ministre Corbeil.
À ce jour, ce sont 55 projets de gestion intégrée de l’eau par bassin versant en milieu agricole qui ont été entrepris grâce à la collaboration de plus de 4 800 producteurs agricoles.
Précisons que la réalisation de ces projets est rendue possible grâce à la précieuse participation du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, de l’Union des producteurs agricoles et d’Agriculture et Agroalimentaire Canada.
Source: Pascale Dumont-Bédard