RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La hausse de la valeur des terres : une tendance soutenue



LÉVIS, QC, le 18 juill. 2011 /CNW Telbec/ - Pour une septième année, La Financière agricole s'associe au Groupe AGÉCO pour publier La valeur des terres agricoles dans les régions du Québec. Sa lecture nous permet de constater qu'en 2010, la valeur moyenne des terres en culture transigées a augmenté de 3,8 % par rapport à 2009. Quant aux terres agricoles, la hausse atteint 11,1 %.
En effet, les données indiquent que la valeur moyenne des terres en culture est passée de 7 423 $/ha en 2009 à 7 702 $/ha en 2010, soit une augmentation de 279 $/ha. Quant aux terres agricoles, elles ont été transigées à 5 760 $/ha en 2009 et ont connu, en 2010, une hausse de 642 $/ha pour atteindre une valeur moyenne de 6 402 $/ha. La valeur moyenne des terres agricoles a suivi la même tendance que celle des terres en culture au cours de la période de 1996 à 2010 : une augmentation annuelle importante jusqu'en 2002, puis une période de relative stabilité des valeurs unitaires de transactions, suivie d'une reprise de la croissance au cours des trois dernières années. Depuis 2007, l'analyse de la valeur unitaire des terres transigées révèle une croissance annuelle de 7,0 % (terres en culture) et de 7,2 % (terres agricoles).
Ces hausses sont le reflet d'une tendance que l'on observe depuis 1990 : la valeur moyenne des terres transigées croît à un taux annualisé de 7,6 % dans le cas des terres en culture et de 7,1 % dans celui des terres agricoles.
« L'augmentation constante de la valeur des terres au cours des vingt dernières années confirme la confiance des intervenants à l'égard de l'agriculture et de son potentiel. Les terres représentent toujours des éléments d'actif de grande qualité », a affirmé le président-directeur général de La Financière agricole du Québec, M. Jacques Brind'Amour.
Données régionales
En 2010, les transactions de terres en culture dans les régions de la Montérégie, de Lanaudière et des Laurentides (partie sud) ont été conclues à des valeurs moyennes par hectare plus élevées qu'ailleurs au Québec, dépassant les 11 000 $/ha. Parmi les transactions observées, on remarque également que la valeur des terres en culture transigées dans la région du Centre-du-Québec est influencée par une variation de la proportion des terres destinées à la culture du maïs-grain.
Dans la plupart des régions, les terres agricoles tendaient à se transiger à des valeurs plus élevées en 2010 par rapport à l'année 2009. Les érablières et les terres achetées par les producteurs de lait ont particulièrement connu une hausse notable.
La Valeur des terres agricoles dans les régions du Québec est un outil qui permet de jeter un regard régional sur l'évolution de la valeur des terres au Québec. Rappelons que cette évolution est établie sur la base des transactions observées au cours des dernières années dans l'ensemble des régions. Elle est influencée notamment par les rendements attendus, les taux d'intérêt et le prix des produits agricoles.
Cette publication est accessible sur le site Internet de La Financière agricole à l'adresse www.fadq.qc.ca ainsi que sur celui du Groupe AGÉCO au www.groupeageco.ca.
Source: Sonia Fontaine, La Financière agricole du Québec