RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Forte proportion de nouveaux consommateurs bio au Québec!



LÉVIS, QC, le 17 juin 2011 /CNW Telbec/ - La Filière biologique du Québec se réjouit des données d'un récent sondage qui confirme que le bio gagne du terrain, avec l'apport de 43 % de nouveaux consommateurs québécois au cours des trois dernières années. Autre bonne nouvelle : le sondage mené pour la Filière par la firme Jolicoeur et Associés indique que 41 % des consommateurs actuels de produits bio affirment vouloir augmenter à court terme leurs achats, alors que 58 % comptent maintenir leur consommation de ce type de produits.
Motivations d'achat
Les retombées positives du bio sur l'économie locale constituent la principale motivation d'achat pour 82 % des consommateurs interrogés, ce qui confirme que l'identification de la provenance des produits certifiés bio serait un atout pour l'accès au marché québécois. Par ailleurs, l'aspect santé demeure un facteur déterminant pour 80 % des consommateurs de produits bio, alors que le bon goût des aliments biologiques serait désormais un incitatif à l'achat de ce type de produits pour 58 % des personnes qui en consomment.
Le facteur environnemental continue d'influencer les consommateurs de façon importante, puisque 90 % d'entre eux considèrent que le bio a un effet positif sur l'environnement. À cela s'ajoute maintenant le lien de confiance que les consommateurs ont développé avec les produits qui portent la mention « biologique ». La presque totalité des répondants au sondage, soit 96 % d'entre eux, affirment savoir que les produits biologiques doivent respecter des critères précis. De plus, 83 % disent être au courant que des vérifications annuelles sont faites par des organismes indépendants, qui contrôlent l'application du cahier des charges biologiques.
Lieux d'achat
D'autre part, les consommateurs considèrent que ce sont les magasins d'aliments naturels, épiceries fines, marchés publics, coopératives de solidarité, ventes directes et paniers bio qui offrent la plus grande diversité de produits bio frais et transformés. Cependant, les supermarchés pourraient prendre plus d'importance dans la distribution de produits biologiques, puisque 86 % des consommateurs interrogés disent privilégier leur supermarché habituel pour acheter ce type de produits.
Quant aux producteurs et transformateurs de produits certifiés biologiques, ils ont aussi de quoi se réjouir, car le sondage révèle qu'un écart de prix variant de 30 % à 40 % entre les produits bio et ceux non bio est jugé acceptable pour 56 % des consommateurs. Ces données sont fort encourageantes, car elles indiquent que les coûts de production supplémentaires du bio peuvent être compensés en grande partie par la reconnaissance de la plus-value des produits sur les marchés.
La Filière constate que les données du sondage vont dans le sens de l'une des trois orientations de la nouvelle politique du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ), qui privilégie une approche axée davantage sur les besoins des consommateurs. En effet, la mise en valeur des caractéristiques distinctives des produits québécois constitue l'une des orientations du Livre vert du MAPAQ, rendu public le 7 juin dernier.
Forte de ces encouragements et stimulée par l'apport important de nouveaux consommateurs, la Filière biologique du Québec entend poursuivre ses efforts pour que le slogan Y'a du bio dans le frigo! rallie un grand nombre de consommateurs et leur donne envie de garnir frigo et garde-manger avec des produits bio d'ici.
En terminant, la Filière tient à remercier le MAPAQ pour son soutien financier et la participation de ressources professionnelles à l'élaboration du sondage.
Source: Alain Rioux