RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Production porcine: modification de la stratégie de soutien aux entreprises agricoles



QUÉBEC, le 9 juin 2011 /CNW Telbec/ - Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable des régions de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et député d'Abitibi-Est, M. Pierre Corbeil, a tenu à prendre part aujourd'hui à l'assemblée générale annuelle de la Fédération des producteurs de porcs du Québec.
D'entrée de jeu, le ministre Corbeil a rappelé son engagement à l'égard de l'industrie porcine : « À court terme, il est important que le ministère, La Financière agricole du Québec et la Fédération travaillent de concert à la recherche de solutions durables. Nous sommes confiants qu'ainsi nous pourrons soutenir l'essor de l'industrie tout en répondant aux besoins du marché et aux attentes des citoyens. Au cours des dernières semaines, j'ai eu l'occasion de constater que tous redoublent d'effort et je suis convaincu que c'est de cette façon que nous demeurerons concurrentiels. »
En vue de soutenir la production porcine dans toutes les régions du Québec, différents ajustements sont apportés aux programmes de la Stratégie de soutien à l'adaptation des entreprises agricoles, qu'ont lancée en novembre 2010 le Québec et le gouvernement du Canada et qui comporte une enveloppe budgétaire totale de 135 millions de dollars.
Les modifications portent sur les points suivants :
• L'assouplissement des critères d'admissibilité de la Stratégie, de manière à rendre les programmes accessibles à un plus grand nombre d'entreprises;
• L'augmentation de l'aide maximale offerte par entreprise de 40 000 $ à 60 000 $ et, dans les régions considérées comme prioritaires, de 50 000 $ à 75 000 $;
• L'augmentation, à un montant maximum de 100 000 $, du capital de prêt admissible à un remboursement des intérêts, et ce, pour l'ensemble des régions du Québec;
• L'admissibilité, au Programme d'appui à la compétitivité, des animaux reproducteurs de remplacement aux fins d'amélioration génétique ou sanitaire du troupeau.
« L'industrie porcine est un acteur clé de l'économie bioalimentaire du Québec. C'est pourquoi notre gouvernement a mis en place des mesures au cours des derniers mois, pour appuyer les entreprises porcines qui entreprennent une démarche pour accroître leur niveau de compétitivité. J'encourage donc les producteurs à tirer profit de l'aide qui leur est offerte », a précisé M. Corbeil.
Source: Hélène Sauvageau