RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Nouveau programme de production d'électricité à base de biomasse forestière



QUÉBEC, le 26 mai 2011 /CNW Telbec/ - La vice-première ministre, ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, Mme Nathalie Normandeau, annonce un nouveau programme d'achat d'électricité produite par cogénération à base de biomasse forestière résiduelle. Le programme permettra de produire jusqu'à 150 MW et sera ouvert à tous les promoteurs de centrales de cogénération de 50 MW et moins qui utiliseront de la biomasse forestière résiduelle comme matière première. L'électricité produite sera achetée par Hydro-Québec Distribution à un prix fixe, estimé à 11 cents le kilowattheure.
Lorsque le règlement final sera adopté par le gouvernement, le programme pourra alors être soumis par Hydro-Québec Distribution à la Régie de l'énergie pour approbation.
Stimuler l'activité économique du secteur forestier
« Notre gouvernement est d'avis que l'avenir du secteur forestier passe par l'innovation, la diversification des activités des entreprises ainsi que par le soutien de projets structurants. La création de ce nouveau programme d'achat d'électricité produite par cogénération à base de biomasse forestière s'inscrit dans cette ligne. En plus de permettre la production d'une énergie plus verte, la mise en valeur de cette filière énergétique favorisera l'utilisation optimale des produits du bois, notamment de la biomasse forestière résiduelle, afin de stimuler l'activité économique du secteur forestier », a déclaré la ministre Normandeau.
Diminuer notre dépendance à l'égard des sources d'énergie plus polluantes
La cogénération est la production de deux formes d'énergie à partir de la même source, par exemple de la vapeur et de l'électricité générées par un combustible, comme de la biomasse forestière résiduelle. Cette ressource est disponible en quantité importante et présente un potentiel de remplacement des carburants fossiles et de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). Devant l'augmentation des coûts du pétrole, l'usage de la biomasse forestière résiduelle est une solution de remplacement rentable.
« En plus de donner un regain d'énergie à notre secteur forestier, ce programme suscitera des investissements de près de 500 M$ au Québec et générera des retombées économiques importantes lors de la construction de centrales. Voilà une autre démonstration du leadership qu'exerce notre gouvernement dans le domaine des énergies vertes et renouvelables », a conclu la ministre Normandeau.
Rappelons que bien qu'en phase de restructuration le secteur forestier demeure toujours un vecteur économique important, favorisant la création de plus de 86 000 emplois et générant des retombées économiques de plus de 19 milliards de dollars au Québec.
Source: Marie-France Boulay