RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Un projet novateur en production avicole



Chantal St-Martin de Couvoir Boire (à gauche) et Bernard Martel de la Ferme des Voltigeurs voulaient de nouveaux ouvriers formées pour le secteur avicole. Johanne Lachapelle a piloté le projet de formation avec eux.

Dans un contexte de rareté de main-d’œuvre, l'adéquation formation-emploi prend tout son sens. Il s’agit de combler l’écart entre les compétences d’un individu et les besoins exprimés par les employeurs potentiels afin de maximiser les chances d'insertion au marché du travail pour les étudiants ayant complété une formation.

 Sensibilisé par madame Chantal St-Martin, de Boire et frères, et monsieur Bernard Martel, de la Ferme des Voltigeurs, à un besoin criant de main-d’œuvre qualifiée, le Réseau des intervenants en formation (RIF), en collaboration avec le Centre local d’emploi de Drummondville, a mis en place une formation qui visait à former une main-d’œuvre d’entrée, de type aide générale, destinée aux employeurs du secteur avicole.


Plusieurs intervenants du secteur agricole ont été interpellés afin de valider la pertinence de la formation soit monsieur André Labbé, du Centre d’emploi agricole de la Fédération de l’UPA du Centre-du-Québec et madame Guylaine Martin, du Collectif régional en formation agricole du Centre-du-Québec. De l’avis de tous, c’était prometteur.


En avril dernier, forts de trois cents heures de formation, les étudiants ont effectué un stage chez quelques producteurs de volailles de la région. Au terme de ces stages, il est important de mentionner que plus de quatre-vingt pourcent des étudiants ont intégré un emploi.


Un tel projet ne peut être réalisé sans la collaboration de partenaires. Le réseau des intervenants en formation remercie sincèrement madame St-Martin et monsieur Martel de leur précieuse collaboration. Des employeurs qui accompagnent les maisons de formation pour former la main-d’œuvre, c’est gagnant. Un gros merci également au centre local d’emploi de Drummondville qui, par son soutien financier et par la participation de sa conseillère à la mesure de formation, madame Lucie Leroux, a permis la réalisation de ce projet.


Le RIF espère sincèrement que ce type de projets se multiplie et qu’il puisse ainsi accompagner les entreprises locales dans le recrutement de main-d’œuvre qualifiée, au Centre-du-Québec ou ailleurs au Québec. Pour plus d’information, contactez madame Johanne Lachapelle au 819 478-6733 poste 6960


Source: Guylaine Martin