RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La diaspora haïtienne de Montréal veut créer un village agricole modèle



MONTRÉAL, le 12 mai /CNW Telbec/ - La deuxième conférence populaire de la diaspora haïtienne de Montréal sur la reconstruction s'est terminée par l'adoption d'un projet pilote de construction d'un village agricole de moins de 20 000 habitants.
« Il faut une implication des groupes d'ici, mais aussi une participation active des organisations communautaires en Haïti. Car l'idée n'est pas d'aller faire les choses à leur place, mais c'est surtout de les aider à structurer leur communauté » a dit Maître Jean Ernest Pierre au moment de la présentation du projet.
Le projet sera géré par le groupe « Gestionnaires sans frontières » qui a annoncé, samedi, un partenariat de financement avec un groupe d'affaires du domaine pharmaceutique. Des discussions sont aussi en cours avec la compagnie de construction lavalloise TENTA pour l'exécution des travaux d'infrastructures liés au projet.
La conférence, axée essentiellement sur la reconstruction d'Haïti en perspective d'un développement intégré, était l'occasion pour plusieurs experts, dont Wilson Saintelmy, Erold Joseph, Jean Fils-Aimé, Donald Cuccioletta, d'aborder les problèmes de gouvernance, du type d'aides accordées à Haïti, de la problématique des ONG dans le fonctionnement de l'État.
Le professeur Claude Preptit a exprimé de son côté des inquiétudes très vives sur la reconstruction physique de la ville. « Le plan présenté par la Commission intérimaire de reconstruction d'Haïti ne tient pas compte des zones de faille importantes » a dit le responsable du centre de sismologie d'Haïti.
Source: Jean Emmanuel Pierre