RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Des mélanges de biodiesel ont donné un bon rendement



Le lundi 4 avril 2011, Ottawa — Lors de l’étude « Démonstration de l’utilisation du biodiesel non routier dans le secteur agricole », réalisée par le Conseil de la recherche de la Saskatchewan (SRC) d’août 2009 à novembre 2010, des agriculteurs qui ont utilisé des mélanges de biodiesel dans du matériel agricole datant de 1965 à 2009 n’ont éprouvé aucun problème d’équipement lié à ce carburant. L’étude a constaté que les mélanges de biodiesel à base de canola donnent un bon rendement en toute saison, même lorsqu’ils sont laissés dans les réservoirs l’hiver. Durant la période de l’étude, les températures se sont situées entre -36 °C et 31 °C.
Les chercheurs ont effectué l’étude en consultation avec des groupes des secteurs de l’agriculture et des transports, dans le contexte de l’Initiative de démonstration nationale sur le diesel renouvelable, du gouvernement fédéral.
L’étude a été réalisée à Foam Lake, en Saskatchewan. Y ont participé 8 agriculteurs qui ont employé une cinquantaine de pièces de matériel agricole, allant de tracteurs de manœuvre de moins de 100 chevaux à des tracteurs à quatre roues motrices de plus de 500 chevaux. Une gamme étendue de moissonneuses-batteuses et de faucheuses-andaineuses ainsi que des moteurs de plusieurs marques et types ont été utilisés. Des mélanges contenant de 2 à 10 % de biodiesel ont été intégrés dans les activités agricoles existantes des participants sans modification du matériel, des installations de stockage du carburant ou des pratiques de manutention de celui-ci.
« L’étude a porté sur un cycle entier d’utilisation du matériel agricole, y compris une longue période d’entreposage durant la saison morte », a déclaré l’un des chercheurs, Grant McVicar, directeur de la Conservation de l’énergie au SRC, organisme de recherche indépendant. « Tout au long de l’étude, la qualité du carburant a été étroitement contrôlée dans des tracteurs, des moissonneuses-batteuses, des faucheuses-andaineuses et des installations de stockage en vrac du carburant à la ferme. »
Publié dans la Gazette du Canada le 1er septembre 2010, le Règlement sur les carburants renouvelables exige que le carburant diesel et le mazout de chauffage renferment 2 % en moyenne de carburant renouvelable. Le gouvernement a proposé le 1er juillet 2011 comme date d’entrée en vigueur de cette exigence.
Le gouvernement rend l’utilisation du biodiesel obligatoire, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre du Canada. Jumelée avec les règlements provinciaux, l’exigence d’incorporer 2 % de carburant renouvelable dans le diesel et le mazout de chauffage au pays réduira de jusqu’à 4 mégatonnes les émissions annuelles de gaz à effet de serre, soit l’équivalent du retrait d’un million de véhicules de la circulation. Le biodiesel est produit à partir de ressources renouvelables, ce qui aide à conserver les ressources non renouvelables du Canada.
Information à l’intention des agriculteurs
Pour aider à renseigner les agriculteurs sur les constatations de l’étude « Démonstration de l’utilisation du biodiesel non routier dans le secteur agricole », et pour répondre aux questions au sujet du règlement sur le biodiesel, une gamme étendue de groupes représentant les agriculteurs et les secteurs de l’agriculture et de l’énergie ont collaboré à la production d’une affiche, d’un feuillet d’information et d’une foire aux questions sous forme de livret. Ces documents sont disponibles à l’adresse www.biodiesel-info.ca.
Au sujet de la Fédération canadienne de l’agriculture
Crée en 1935 afin de répondre à la nécessité d’avoir une voix unie pour intervenir au nom des agriculteurs canadiens, la FCA est une organisation-cadre nationale financée par les agriculteurs qui représente à la fois les organisations agricoles provinciales à vocation générale et les groupes nationaux de producteurs. Par l’entremise de ses membres, elle représente plus de 200 000 familles agricoles canadiennes d’un océan à l’autre.
Source: Jessica Goodfellow