RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les intervenants de la forêt privée mécontents



Lac-Etchemin, le 31 mars 2011 – Les MRC de Bellechasse, des Etchemins et de Montmagny prévoient adopter, dans le courant du mois d’avril ou mai, une nouvelle version du règlement régional sur la protection et la mise en valeur des forêts privées. Ce dernier devrait également être repris dans la MRC de L’Islet. Le règlement vise à encadrer la récolte de bois permise en forêt privée.
L’Agence de mise en valeur des forêts privées des Appalaches et ses partenaires tiennent à informer les propriétaires forestiers que les intervenants forestiers n’adhèrent pas à plusieurs éléments du règlement sur le point d’être adopté.
Rappelons que l’Agence de mise en valeur des forêts privées des Appalaches a pour rôle d’orienter et de développer la protection et la mise en valeur des forêts privées de son territoire qui est formé des MRC de Bellechasse, des Etchemins, de L’Islet, de Montmagny et la Ville de Lévis. Elle regroupe les intervenants du milieu soit les groupements forestiers, les syndicats de producteurs de bois, l’industrie forestière, le monde municipal et le ministère des Ressources naturelles et de la Faune.
Depuis l’élaboration du premier règlement régissant la récolte de bois en forêt privée dans la région, les intervenants forestiers ont toujours fait partie prenante des discussions avec le monde municipal. Cette façon de faire permettait d’établir un règlement conciliant la récolte de bois et la sylviculture tout en considérant l’objectif de protection du milieu forestier.
En janvier 2010, les MRC de Bellechasse, des Etchemins, de Montmagny et de L’Islet ont manifesté à l’Agence leur intérêt pour qu’elle participe à l’exercice de révision du règlement régional. Tous les intervenants forestiers au sein de l’Agence étaient d’accord sur le besoin de revoir la réglementation en forêt privée et prêts à s’engager pour la faire évoluer.
Au mois de mai 2010, considérant que les MRC avaient déjà bien amorcé cette révision et que les nouveaux projets de règlements étaient sur le point d’être diffusés aux maires dans les MRC de Bellechasse et des Etchemins, l’Agence a réitéré son désir de collaborer à ce travail ce qui a été refusé par ces MRC. L’Agence et ses partenaires ont plutôt été invités à participer activement aux consultations publiques entourant le processus d’adoption du projet de règlement.
Dans ce contexte, l’Agence a réuni ses partenaires afin d’élaborer un mémoire portant sur le projet de règlement mis en consultation. Dans ce mémoire, plusieurs propositions de modifications ont été faites et furent endossées par tous les intervenants régionaux. Ce document a été déposé aux MRC et diffusé aux maires de la région. Plusieurs recommandations ont aussi été formulées lors des consultations publiques organisées par les MRC de Bellechasse et des Etchemins à l’été 2010.
Depuis les consultations publiques, très peu d’informations ont été diffusées par le monde municipal à l’égard des modifications apportées au projet de règlement. Le 17 mars dernier, lors d’une rencontre entre l’Agence et les représentants du monde municipal, l’Agence a retenu quatre irritants majeurs et fait des propositions en vue d’établir un compromis acceptable par les intervenants de la forêt privée. Tous les changements proposés ont été rejetés par les MRC.
Dans ce contexte, l’Agence et ses partenaires vont informer les propriétaires forestiers de leur mécontentement envers le processus de révision de la réglementation actuellement en cours. Ils vont aussi déplorer le peu d’ouverture manifesté par les représentants des MRC.
Les propriétaires forestiers et la population sont invités à une soirée d’information qui aura lieu le 11 avril 2011 à compter de 19 h 30 au Centre communautaire de Buckland située au 4344, rue Principale à Buckland. Cette soirée, organisée par l’Agence, les groupements forestiers, les syndicats de producteurs de bois et l’industrie forestière, sera l’occasion de présenter les principaux changements proposés dans le projet de règlement et les demandes formulées par l’Agence.
Source : Jean-Pierre Faucher, ing.f., directeur