RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Investissement dans l'industrie de la panope



Ottawa (Ontario) 15 mars 2011 - L'honorable Gail Shea, ministre des Pêches et des Océans et députée d'Egmont (Île du Prince Édouard), a annoncé que le gouvernement du Canada investira 195 000 $ pour aider la Underwater Harvesters Association à accroître les exportations de panopes canadiennes.
« La panope est l'une des espèces de mollusques récoltées au Canada dont la valeur commerciale est la plus élevée, a déclaré la ministre Shea. Grâce à l'appui de notre gouvernement, cette organisation permettra au secteur de miser sur ses réussites et d'accroître sa capacité d'exportation. »
La Underwater Harvesters Association se servira des fonds pour produire des manuels techniques à l'intention de ses clients et participer à des séminaires de formation, à des salons professionnels et à la promotion de produits.
« Les pêcheurs de panopes de la Colombie Britannique sont ravis et reconnaissants de l'aide financière de contrepartie que le gouvernement fédéral nous a fournie pour faire une promotion active des panopes du Canada sur nos principaux marchés d'exportation, a affirmé James Austin, président de la Underwater Harvesters Association. Cette promotion est absolument nécessaire pour que nous puissions conserver notre part de marché et maintenir la valeur de notre produit sur les marchés extrêmement instables et compétitifs d'aujourd'hui. »
Les panopes représentent environ 10 % de la valeur totale de tous les fruits de mer sauvages récoltés en Colombie Britannique. Hong Kong et la Chine continentale, les plus gros marchés du Canada, achètent 95 % de nos exportations de ce mollusque.
Cet investissement fédéral provient du programme Agri-marketing de Cultivons l'avenir, une initiative de 88 millions de dollars qui aide les associations du secteur à mettre en œuvre des stratégies internationales à long terme comprenant des activités comme le développement des marchés internationaux, la sensibilisation des consommateurs et la défense des intérêts commerciaux de chaque industrie. Pour en savoir davantage sur ce programme, visitez le site www.agr.gc.ca/agri-marketing.
Source: Meagan Murdoch