RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Budget: plus d'un milliard pour le secteur bioalimentaire



Québec, le 18 mars 2011. – Le budget 2011-2012 du gouvernement du Québec accorde 1,068 milliard de dollars au secteur bioalimentaire. « Cela confirme la volonté gouvernementale d’appuyer le développement du secteur et de soutenir une offre alimentaire de qualité au Québec », a fait savoir le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec et député d’Abitibi-Est, M. Pierre Corbeil.
En effet, le secteur bioalimentaire joue un rôle de premier plan, notamment au regard de la santé des Québécois, de son apport au développement économique et de sa contribution à la mise en valeur du territoire. Voilà pourquoi l’effort budgétaire du Québec va bien au-delà de ce qui se fait ailleurs au Canada.
La somme annoncée permettra au Ministère de poursuivre la mise en œuvre des priorités ministérielles, entre autres la réalisation de la Stratégie de soutien à l’adaptation des entreprises agricoles, qui représente un investissement de 100 millions de dollars, et la poursuite du Plan d’action ministériel pour l’industrie des pêches et de l’aquaculture commerciales. Comme le gouvernement s’y était engagé, une somme de 630 millions de dollars est allouée à La Financière agricole du Québec pour ses programmes de gestion des risques agricoles destinés aux entreprises. De plus, puisque le gouvernement a le souci d’une formation à la fine pointe dans le domaine de la santé animale, le Centre hospitalier universitaire vétérinaire se voit accorder 2,8 millions de dollars en 2011-2012 et 3,5 millions de dollars pour les années subséquentes.
« Dans un contexte marqué par une marge de manœuvre budgétaire restreinte, les sommes allouées permettront de mener à bien les actions ministérielles et d’aller encore plus loin dans le développement durable du secteur bioalimentaire, notamment avec le dépôt prochain du livre vert qui mènera à l’adoption de la première politique bioalimentaire pour le Québec », a laissé savoir le ministre Corbeil.
Source: Hélène Sauvageau