RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Apparence de collusion, une enquête est demandée



Saint-Hyacinthe, le 15 mars 2011 --Les dénonciateurs dans le scandale des Veaux de Lait au Québec; messieurs Jean Côté, André Lussier et Patrick Saint-Onge, demanderont une enquête publique afin de faire toute la lumière sur l’apparente collusion entre les Intégrateurs, Délimax, Écolait, l’UPA, la Financière agricole du Québec, l’organisme qui subventionne les producteurs agricoles au moyen de son programme ASRA.
Depuis plusieurs années de nombreuses démarches, rencontres, enquêtes policières et différentes dénonciations ont été faites mais toujours avec des résultats discutables. On se rappellera que monsieur André Lussier, producteur-éleveur indépendant de veaux de lait a été le premier, en 2007, à tirer la sonnette d’alarme devant le «sytème» de ristournes cachées et de surfacturation qu’il avait mis à jour et instauré par les Intégrateurs Délimax et Écolait. Ceux-ci avaient mis en place un stratagème, avec la complicité silencieuse de la Financière agricole, et qui avait comme objectif de gonfler le coût de production des veaux de lait au Québec et de s’accaparer ainsi des subventions qui en découlent (ASRA).
Appuyés par les témoignages de malversations et d’expériences éprouvantes de deux producteurs-intégrés, messieurs Patrick Saint-Onge et Jean Côté : une enquête policière de la Sûreté du Québec a été instituée mais aucun rapport n’a été rendu public. Les dénonciateurs dans ce dossier n’ont pu alors que constater que les tentatives d’étouffement du scandale de la part des Intégrateurs et de la Financière avaient porté fruits. Ce rapport n’a jamais été remis au Procureur de la Couronne et a été gardé secret par la
Financière agricole.
Loin de baisser les bras, André Lussier, Patrick Saint-Onge et Jean Côté ont sans cesse fait des pressions afin de faire éclater la vérité et que justice soit faite et leurs malheurs enfin reconnus. La manifestation d’aujourd’hui en est d’ailleurs une preuve indiscutable.
C’est à la suite d’un récent article du Journal de Montréal en octobre dernier que le débat fut relancé : reportage de la Semaine Verte à Radio-Canada (octobre 2010) et interpellation du Ministre de l’Agriculture, monsieur Laurent Lessard, à la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles (4 novembre 2010) .
De plus de nombreuses dénonciations de pratiques frauduleuses, de malversations et même de tentatives d’intimidation de la part des Intégrateurs ont été rapportées dans plusieurs articles de journaux locaux et régionaux du Québec. Cependant toutes ces sorties publiques n’ont pas semblé ébranler nos instances politiques et le Gouvernement responsable.
Les Intégrateurs Délimax et Écolait, la Financière agricole, l’UPA ainsi que le Ministre de l’Agriculture ignorent complètement ce scandale tout en continuant à administrer des systèmes frauduleux qui ont permis de ruiner des producteurs, saisir leurs fermes, ruiner la santé des éleveurs ainsi que leur vie.
Le scandale a assez duré!
Une enquête publique dans le domaine de l’Agriculture et spécialement sur le rôle des Intégrateurs dans l’élevage des veaux de lait au Québec doit être instituée sans délai!
Source : Patrick Saint-Onge , André Lussier,