RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Programme d’écologisation des pâtes et papiers pour protéger des emplois



OTTAWA — Le gouvernement Harper a annoncé aujourd’hui un nouvel investissement pour protéger l’emploi dans l’industrie forestière canadienne par l’intermédiaire du Programme d’écologisation des pâtes et papiers. Deux usines de la société Catalyst Paper, situées en Colombie-Britannique, bénéficieront considérablement de ce financement fédéral.
« Notre gouvernement reconnaît le rôle important que les bioproduits ligneux, comme l’énergie renouvelable, jouent dans la transformation et le renouvellement de l’industrie forestière en Colombie-Britannique et ailleurs au pays, a déclaré John Weston, député de West Vancouver–Sunshine Coast–Sea to Sky Country. En aidant les entreprises à tirer le maximum de valeur du bois qu’elles récoltent et à diversifier leur offre de produits, nous soutiendrons l’emploi dans les régions rurales tout en répondant à la demande du marché pour des produits fabriqués à partir de ressources renouvelables. »
« Ce financement est essentiel pour aider l’industrie forestière de la province à satisfaire à l’éventail des besoins et des valeurs des consommateurs. L’investissement annoncé aujourd’hui est une bonne nouvelle pour nos travailleurs forestiers et pour leurs collectivités, a souligné James Lunney, député de Nanaimo-Alberni. D’ailleurs, M. Weston et moi avons bien l’intention de rendre visite aux gens de Catalyst d’ici quelques semaines pour célébrer leurs réalisations. »
C’est un total de 18 millions de dollars que le Programme d’écologisation des pâtes et papiers, un programme fédéral d’un milliard de dollars, versera à la société Catalyst Paper pour la réalisation de deux projets. La division Powell River, qui produit du papier journal et des papiers spéciaux, recevra 13,3 millions de dollars pour doubler le volume d’électricité renouvelable que l’usine produira à partir des déchets ligneux. La division Port Alberni, qui fabrique principalement des papiers spéciaux, recevra 4,7 millions de dollars pour améliorer le rendement de sa chaudière. Les modifications accroîtront l’efficience de l’usine et lui permettront d’utiliser davantage de biomasse pour la production d’énergie au lieu de recourir aux combustibles fossiles.
Bien que l’on constate des signes de reprise dans certains segments du secteur forestier, il demeure toutefois nécessaire de trouver de nouvelles façons plus efficaces d’utiliser le bois, la fibre ligneuse et ses sous-produits. L’annonce d’aujourd’hui fait partie du plan du gouvernement Harper visant à améliorer la performance environnementale et la compétitivité de l’industrie forestière canadienne en mettant l’accent sur l’innovation et l’élaboration de nouveaux produits qui, en fin de compte, élargiront les débouchés pour les produits canadiens de pâtes et papiers.
« John Weston est un des champions de cette industrie à Powell River. Il accorde aussi un appui indéfectible aux travail de la société Catalyst Paper, a déclaré David Formosa, conseiller de la ville de Powell River et président de la Chambre de commerce de Powell River. Le financement accordé aujourd’hui permettra la diversification de notre papeterie locale tout en stimulant considérablement l’activité économique dans notre ville. »
L’investissement d’aujourd’hui fait fond sur les succès de plusieurs initiatives qui viennent soutenir et renforcer l’industrie forestière canadienne et les localités qui en dépendent. Le budget de 2010 : Tracer la voie de la croissance et de l’emploi créait le programme Investissements dans la transformation de l’industrie forestière, doté d’un budget de 100 millions de dollars, pour appuyer l’élaboration, la mise en marché et la mise en œuvre de technologies de pointe dans le secteur forestier et aider ainsi à créer une industrie de niveau international, capable de soutenir la concurrence dans l’économie de l’énergie propre de demain.
De plus, dans le cadre du Plan d’action économique du Canada, le gouvernement a engagé 170 millions de dollars pour favoriser la mise au point de produits forestiers de prochaine génération et l’élargissement des marchés mondiaux pour les produits forestiers canadiens. Ce financement comprend une somme de 40 millions de dollars pour mettre sur pied des projets pilotes de démonstration dans le cadre du Programme des technologies transformatrices.
Source: Richard Walker