RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Coup d'envoi du Fonds d'investissement pour la relève agricole



LÉVIS, QC, le 11 mars /CNW Telbec/ - C'est hier, à l'occasion du Congrès annuel de la Fédération de la relève agricole du Québec, que le coup d'envoi officiel des activités du Fonds d'investissement pour la relève agricole (FIRA) a été donné. À cette occasion, le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, ministre responsable des régions de l'Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, M. Pierre Corbeil, la chef de l'exploitation chez Desjardins Capital de risque, le gestionnaire de Capital régional et coopératif Desjardins, Mme Marie-Claude Boisvert, et le vice-président principal Ressources naturelles, industries et consommation au Fonds de solidarité FTQ, M. Normand Chouinard, ont procédé au dévoilement, à titre de partenaires, de l'image corporative du FIRA sous le thème Vos perspectives en agriculture s'ouvrent avec nous.
S'établir en agriculture demande des investissements importants. Les jeunes qui souhaitent le faire ne disposent pas toujours des capitaux nécessaires. Le FIRA s'avère donc un allié important, puisqu'il permet à de jeunes entrepreneurs d'exploiter leur entreprise en conservant davantage leurs liquidités pendant la période de démarrage, étape cruciale dans le développement d'une entreprise. Ainsi, les jeunes passionnés d'agriculture qui souhaitent démarrer une entreprise agricole ou effectuer un transfert en dehors du cadre familial ont dorénavant accès à des produits de financement novateurs pouvant atteindre 500 000 $.
En effet, trois produits permettant de compléter les besoins en capital de jeunes agriculteurs leur sont maintenant offerts :
• un prêt à un taux d'intérêt avantageux sans remboursement de capital, à capitalisation des intérêts pour les premières années; • la participation au capital-actions;

• la location de terres agricoles favorisant une structure financière favorable et la planification de leur éventuel achat.
Rappelons que le FIRA est un fonds d'investissement de 75 millions de dollars. Il a été créé à la suite d'un partenariat réunissant le gouvernement du Québec, le Fonds de solidarité FTQ et Capital régional et coopératif Desjardins. Contribuant respectivement à hauteur de 25 millions de dollars, ces partenaires offrent ainsi un important levier financier pour encourager la relève québécoise dans ses projets en agriculture. Le FIRA est géré par une société en commandite. La Financière agricole du Québec, en raison de son expertise en matière d'aide à la relève agricole, agit comme mandataire du gouvernement.
« Le soutien financier offert par le FIRA aux jeunes entrepreneurs constitue une réponse concrète aux demandes de la Fédération de la relève agricole (FRAQ) et se situe dans la foulée du plan d'action de la Politique jeunesse du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation. Je rappelle également que l'ensemble des mesures de soutien à la disposition de la relève agricole sont les plus généreuses en Amérique du Nord », a souligné M. Corbeil.
« S'assurer d'une relève constitue un défi important. Le monde agricole doit également y faire face pour assurer la pérennité de ses entreprises. Le Fonds de solidarité FTQ y est sensible et investit dans la relève depuis plusieurs années. Nous sommes donc heureux d'apporter notre support au monde agricole et tout particulièrement de soutenir l'entrepreneuriat dans le cadre du FIRA », a ajouté M. Normand Chouinard, vice-président principal Ressources naturelles, industries et consommation au Fonds de solidarité FTQ.
« Capital régional et coopératif Desjardins est fière de s'associer à la création du FIRA, un partenariat naturel venant contribuer à la réalisation de sa mission et à la poursuite de sa synergie avec le réseau Desjardins, un leader en financement agricole. Nous comptons ainsi appuyer le développement de l'agriculture québécoise des prochaines décennies en stimulant la pérennité de nos entreprises agricoles et en encourageant la nouvelle génération à prendre la relève », a déclaré Mme Marie-Claude Boisvert, chef de l'exploitation chez Desjardins Capital de risque.
En offrant ces nouveaux produits financiers, les partenaires du Fonds visent une augmentation du nombre de démarrages et d'établissements en agriculture de l'ordre de 60 par année.
Les jeunes qui désirent en savoir plus sur ces produits financiers ou qui voudraient soumettre un projet d'affaires sont invités à consulter le site Internet lefira.ca ou à communiquer avec un conseiller en financement de l'un des 23 centres de services de La Financière agricole du Québec (FADQ). Ce réseau d'experts les aidera à faire, de leur projet, une réussite.
Source: Paul Lecomte