RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'incorporation de glycérine dans la moulée des porcs peut remplacer du maïs et du tourteau de soya



par Dominique Brault
La fabrication de biocarburants a certainement eu une influence sur le marché en ce qui concerne le coût des céréales comme le maïs et le soya qui a sensiblement augmenté dû à la demande croissance de ces denrées. Mais, elle a permis aussi la production de sous-produits comme la drèche de distillerie, provenant de la fabrication de l'éthanol qui peuvent être utilisée efficacement dans la fabrication de ration pour le bétail.
La glycérine, un sous-produit de la fabrication du biodiésel, pourrait être une ingrédient viable qui pourrait être facilement incorporer dans la moulée destinée au porc, selon une étude mener par l'Université de l'Illinois de Urbanna-Champaign.
Dans une ration typique fait de maïs et de tourteau de soya, nous pourrions réduire de 15% ces deux ingrédients et les remplacer par de la glycérine. La glycérine est un ingrédient économique et qui offrirait des ration plus moins coûteuse, surtout en cette période où le prix du maïs et du soya sont en hausse. Selon Micheal Ellis, professeur à l'Université de l'Illinois: “les prix sont sujets aux conditions du marché, mais si le prix de la glycérine demeure compétitif, ceci ferait en sorte que l'on pourrait offrir une recette plus économique.”Les prix du maïs et du soya augmentent de plus en plus, donc ceci devient un incitatif pour trouver des ingrédients à moindre coûts afin des les remplacer partiellement dans les moulées.
L'utilisation de la glycérine exige tout de même une certaine adaptation lorsque l'on fabrique à la ferme les moulées. Les systèmes sont adaptés pour les ingrédients secs, la glycérine par contre est un liquide. Il faut s'équiper de réservoirs chauffés et modifier son système d'alimentation. Il est donc nécessaire de procéder à une bonne évaluation des coûts, afin de s'assurer que les modifications seront rentables sur un court laps de temps.