RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Pratiques écologiques et durables



Toronto (Ontario), le 10 février 2011 – Le ministre de l’agriculture Gerry Ritz applaudit Pulse Canada qui aide les producteurs à tirer profit de leur rendement environnemental. Pulse Canada a publié aujourd’hui son rapport intitulé « Measuring Sustainable Agriculture » (Mesurer l’agriculture durable), lequel a été financé en partie par le Fonds Agri-flexibilité dans le cadre du Plan d’action économique du Canada. Le rapport décrit comment l’industrie des légumineuses et d’autres secteurs agricoles peuvent mieux promouvoir leurs produits en misant sur des pratiques écologiques et durables.
« Les agriculteurs, les producteurs et les transformateurs canadiens ont toujours été d’importants gardiens de nos terres et leurs produits seront plus alléchants en les promouvant de la sorte à l’échelle internationale » a déclaré le ministre Ritz. « La stratégie globale de mise en marché durable de Pulse Canada est un parfait exemple des résultats concrets offerts par le Fonds Agri-flexibilité aux producteurs. »
Durant l'élaboration de ce projet, Pulse Canada a rencontré des intervenants et des consommateurs de la chaîne de valeur, y compris des acteurs clés du secteur de la transformation alimentaire, pour discuter de la durabilité de l'environnement – ce qu'elle signifie pour le marché et ce qu'elle signifie pour le secteur agricole canadien. L'organisme a découvert de quelle façon les principales sociétés font de la durabilité une priorité absolue, et comment utiliser ces efforts pour promouvoir les produits et ainsi obtenir davantage de dividendes à la ferme.
« Pour que l'agriculture canadienne réponde aux demandes à la consommation, nous devons comprendre comment la durabilité est mesurée puis évaluer et améliorer notre rendement, a déclaré Gordon Bacon, PDG de Pulse Canada. C'est le genre de travail de développement des marchés qui permet à une industrie de demeurer compétitive à l'avenir. Nous apprécions énormément notre partenariat avec le gouvernement du Canada qui nous a permis de mener ce projet à terme. »
L'étude a mis en lumière quatre éléments de la durabilité dont la mesure revêt la plus grande priorité, tant pour la chaîne de production et de transformation que pour les utilisateurs ultimes. Ce sont : a) les émissions de gaz à effet de serre; b) les effets sur l'eau; c) les effets sur la biodiversité et d) les facteurs liés à la question fondamentale de la santé du sol.
Le Fonds Agri-flexibilité a été élaboré afin d'améliorer la compétitivité du secteur et aider ce dernier à s'adapter aux pressions du marché, réduire les coûts de production, améliorer la durabilité environnementale, promouvoir l'innovation et répondre aux enjeux du marché.
Source: Meagan Murdoch