RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Recherche de débouchés commerciaux durables



Toronto (Ontario), 11 février 2011 – Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux de l’Agriculture se sont réunis aujourd’hui pour discuter de meilleures façons de créer des débouchés commerciaux durables qui permettront aux agriculteurs, aux producteurs, aux transformateurs et aux exportateurs de continuer de stimuler l'économie canadienne. Dans le cadre de leurs efforts pour créer un plus grand nombre de débouchés commerciaux, les ministres se préparent à lancer 19 projets pilotes visant à accroître le commerce interprovincial des viandes. Ces projets, réalisés d’un bout à l’autre du Canada, accroîtront la capacité des transformateurs de vendre leurs produits sains et de haute qualité à un plus grand nombre de consommateurs canadiens, ce qui augmentera les débouchés commerciaux pour les exploitations agricoles.
« Les agriculteurs et les transformateurs sont fiers de leurs viandes saines et de haute qualité. Nous collaborons donc pour les aider à vendre leurs biftecks et leurs côtelettes à leurs voisins des autres provinces, a déclaré le ministre fédéral de l'Agriculture Gerry Ritz. L’élimination des obstacles au commerce au Canada et à l'étranger rapportera des dividendes à notre industrie des viandes et profitera à tous les Canadiens. »
En plus de faire croître le marché intérieur, les efforts concertés se poursuivent pour accroître les possibilités d'exportation, tout en soutenant les secteurs sous gestion de l’offre. Les ministres ont été satisfaits d'entendre que l'Initiative de traçabilité des encans de bétail, avec un budget de 20 millions de dollars, accepte maintenant des propositions. Cette initiative vise à renforcer le système national de traçabilité du Canada en modernisant les processus d'identification et de retraçage des animaux dans les marchés aux enchères, les sites de rassemblement, les parcs d'engraissement et d'autres lieux de cohabitation et ceux à forte circulation.
Les ministres ont reconnu le succès du cadre stratégique actuel, qui a permis de lancer jusqu'ici plus de 100 programmes fédéraux et à frais partagés pour obtenir des résultats concrets dans les domaines de la gestion environnementale, de l’innovation, de la transformation des aliments, de la salubrité des aliments et de la commercialisation. Les gouvernements continueront de consulter la population canadienne pour établir les priorités du prochain cadre stratégique, Cultivons l’avenir 2, qui permettra de stimuler l’économie, de continuer à maximiser les ressources et de réduire les coûts liés aux intrants. Les ministres ont également convenu que les jeunes de la relève constituent la clé du secteur dans le futur et qu’ils participeront pleinement aux discussions sur l’élaboration du prochain cadre stratégique.
« La participation du public et du secteur est essentielle à l’élaboration d’une vision commune de l’agriculture canadienne, a affirmé le coprésident de la réunion Michael Olscamp, ministre de l’Agriculture, de l’Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick. Nous collaborons pour élaborer un programme politique qui favorisera la croissance et la compétitivité et qui permettra au secteur de continuer de prospérer. »
Au cours de la dernière année, les gouvernements ont offert un soutien considérable aux producteurs pour les aider à mieux gérer les risques des événements liés à la météo et aux marchés. Les ministres continuent d’inciter les producteurs à utiliser les outils de gestion des risques de l’entreprise. Les ministres reconnaissent l’importance de continuer à travailler afin que ces outils répondent aux besoins des entreprises agricoles.
Vous pouvez obtenir de plus amples renseignements sur la façon dont les intervenants du secteur agricole et les Canadiens peuvent nous faire part de leur point de vue sur le prochain cadre stratégique pour l’agriculture du Canada en consultant le site www.agr.gc.ca/cultivonslavenir2. Les ministres se réuniront de nouveau les 7 et 8 juillet 2011 à St. Andrews (Nouveau-Brunswick).