RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Malnutrition chez les veaux en hiver

Nathalie GENTESSE, M.Sc., agr. ,

Durant la période hivernale, il est important d’apporter des modifications aux soins destinés aux veaux, spécialement les sujets les plus jeunes.

Dans les conditions d’environnement modérées, les veaux sont en mesure de maintenir leur température corporel (38.5ºC). Le métabolisme a des stratégies à moyen et long terme pour maintenir la température corporelle. Lorsque la température du corps descend sous le seuil critique, c’est-à-dire au moment où le veau doit produire plus de chaleur afin de maintenir la température de son corps. Une des stratégies à court terme consiste pour le veau a hérissé ses poils et les vaisseaux sanguins dans les extrémités (oreilles et les membres) se resserrent. Une autre stratégie à courte terme est qu’il se met à grelotter, ceci augmentent grandement la production de chaleur. Dans les stratégies à long terme, l’animal développera un pelage plus épais, augmentera son gras sous-cutané et aura un métabolisme plus élevé.

Pour donner un coup de pouce
Lorsque les veaux font face à des températures plus froides, il est fortement conseillé d’augmenter la quantité de lacto-remplaceurs de 10% lors de la fabrication du lait. Un lait plus concentré offrira une plus grande source d’énergie et de nutriment pour aider le veau à mieux faire face aux éléments. Il est important aussi de servir 3 repas d’eau tiède à chaque jour.

Les veaux doivent avoir un bon logement, sec et sans courant d’air. Il est fortement conseillé de mettre un surplus de litière en saison froide. Il faut aussi enlever la litière qui est mouillé. En fait, il doit avoir le maximum de confort pour jouir d’une bonne croissance en hiver.

En Hollande, durant l’hiver 2008-2009, qui fut particulièrement froide, le pathologiste Willem Wouda du Service de Santé hollandais a mentionné qu’il a rencontré beaucoup de jeunes veaux qui souffraient de malnutrition. Pour de nombreux producteurs, ses veaux laitiers sont les génisses, qui sont la relève du troupeau laitier et il est primordiale de les traité aux petits soins. Le pathologiste met en garde les vétérinaires et les producteurs que lorsque la température descend sous les 4ºC, les jeunes veaux sont plus à risque de souffrir de malnutrition si on ne leurs offre pas des soins adéquats.

Lorsqu’il fait froid, les veaux hérissent leurs poils et leur apparence physique peut être trompeuse, car il est difficile de voir s’ils sont maigres ou normaux. Donc, il faut prendre un peu de temps pour vous assurez que vos veaux ne souffrent pas de malnutrition hivernal.