RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Stéphane Beaucage fait l'acquisition de Agro 100



(Saint-Thomas-de-Joliette, le 7 février 2011) - Au tournant de ses 20 ans d’existence, AGRO-100, le petit géant québécois du marché des d’intrants agricoles de haute technologie, vient de faire l’objet d’une acquisition par son jeune directeur général, monsieur Stéphane Beaucage qui partageait, jusque-là, la propriété de l’entreprise avec son fondateur, monsieur Jean-Marc Harnois. Le montant de la transaction n’a pas été divulgué pour des raisons de confidentialité et de concurrence.
C’est ce qu’a fait savoir aujourd’hui le nouveau président d’AGRO-100 qui a précisé, par contre, que monsieur Harnois demeurait présent dans l’entreprise, à titre de membre du conseil d’administration et de conseiller spécial. Pour messieurs Beaucage et Harnois, il était impérieux que l’entreprise puisse demeurer aux mains d’intérêts québécois, afin de poursuivre la mission originelle de celle-ci qui, outre la fabrication et la mise en marché d’intrants agricoles haute technologie qui valorisent l’utilisation des matières résiduelles fertilisantes, inclut la recherche.
Cette activité de recherche & développement, de dire monsieur Beaucage demeure le fer-de-lance d’AGRO-100 qui ne cesse de travailler à la mise au point de produits innovateurs et environnementaux.
Pour monsieur Beaucage, il importe au Québec, avant tout, que la viabilité environnementale puisse reposer sur la mise au point de moyens innovateurs et l’utilisation de produits qui ont un impact sur l’empreinte carbonique dans une perspective de préservation d’un environnement fertile, en santé et riche en diversité pour les générations de demain. Dans cette optique, AGRO-100 recycle et réutilise avantageusement des matières résiduelles fertilisantes (MRF) pour le milieu agricole.
Les propriétés fertilisantes bénéfiques pour le sol et les cultures de ces matières résiduelles que sont les MRF, permettent de développer et de valoriser, d’ajouter monsieur Beaucage, des solutions durables à la fois pour l’environnement et le milieu agricole. C’est cet héritage original qu’AGRO-100 veut léguer au bilan environnemental de l’économie québécoise, de dire le nouveau président de l’entreprise qui a poursuivi en affirmant que cela constituait une partie de l’éventail des solutions agronomiques haute performance pour des opérations agricoles de haut rendement qu’entend développer AGRO-100 au fil des prochaines années.
Monsieur Beaucage a, par ailleurs, conclut en spécifiant qu’AGRO-100 s’emploie âprement à demeurer plus que jamais dans le peloton de tête des chefs de file de l’industrie, au Québec comme ailleurs au Canada, en faisant montre constamment d’innovation et d’efficacité sur le terrain, saison après saison.
Source: Stéphane Beaucage