RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

L'industrie bioalimentaire joue un rôle déterminant dans notre économie



Québec, le 3 février 2011 – L’édition 2010 du Profil sectoriel de l’industrie bioalimentaire au Québec, réalisée conjointement par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et l’Institut de la statistique du Québec, est maintenant à la disposition des intéressés. L’étude révèle que l’industrie bioalimentaire continue à jouer un rôle déterminant dans l’économie québécoise en contribuant à la création de la richesse collective.
En effet, l’année 2009 a vu le produit intérieur brut (PIB) de cette industrie atteindre les 17,2 milliards $, soit 6,8 % du PIB québécois. Le Profil sectoriel confirme également que, depuis 2006, le bioalimentaire a enregistré un taux de croissance annuel moyen de 2,1 %, ce qui représente un rythme supérieur à celui de l’ensemble de l’économie québécoise (1,0 %).
Au regard de la création de valeur ajoutée, la transformation des aliments, des boissons et du tabac s’approprie la première place avec 35,5 % du PIB bioalimentaire de 2006 à 2009. Ce secteur est suivi des services de restauration et des débits de boisson (23,5 %), du commerce des aliments et des boissons (22,3 %), des cultures, de l’élevage, des pêches, de la chasse, du piégeage et du soutien à l’agriculture (18,7 %).
Les emplois : performance similaire à celle de l’ensemble de l’économie
Malgré la situation économique mondiale difficile, l’industrie bioalimentaire du Québec a soutenu 482 700 emplois en 2009, soit 12,6 % des emplois de l’ensemble de l’économie québécoise. Soulignons que, de 2006 à 2009, ce sont 9 500 nouveaux emplois qui ont été créés.
Dans l’ensemble de l’industrie, le secteur des services de la restauration et des débits de boisson fournit 39,7 % de l’emploi; il est suivi de la distribution de gros et de détail (34,5 %), de la transformation des aliments, boissons et tabac (13,0 %) et, enfin, de l’agriculture et des pêches (12,8 %).
Des investissements substantiels dans l’ensemble de l’industrie
Avec des investissements de 2,2 milliards $ en moyenne par année de 2006 à 2009, l’industrie bioalimentaire a affiché une croissance annuelle moyenne de 4,1 %, comparativement à 5,3 % pour l’économie québécoise. Dans l’ensemble de l’industrie bioalimentaire, le secteur de l’agriculture et des pêches prend la part du lion avec 33,8 % des dépenses d’immobilisations, suivi du commerce de gros et de détail (31,8 %), de la transformation des aliments, boissons et tabac (20,3 %) et des services de restauration et débits de boissons (14,1 %).
Commerce international : les exportations reprennent de la vigueur en 2010 Les exportations de l’industrie bioalimentaire ont atteint 4,47 milliards $ en 2009; il s’agit d’un recul de 7,2 % par rapport à l’année précédente où l’on a enregistré des augmentations records pour la dernière décennie. Il y a lieu de mentionner que cette baisse s’insère dans la période de crise économique qui a sévi à l’échelle mondiale et particulièrement aux États-Unis, qui constituent la première destination des exportations bioalimentaires du Québec. Toutefois, à la lumière des chiffres des 11 premiers mois de l’année suivante, les exportations ont repris de la vigueur en 2010 avec une hausse de 9 % par rapport à 2009.
Des recettes monétaires de marché soutenues pour les productions végétales
Au chapitre des productions végétales, on observe de fortes hausses annuelles moyennes des recettes monétaires de marché dans la production de canola (27,2 %), la culture du soja (26,7 %), les produits d’acériculture (23,1 %) et les céréales (14,8 %). Parmi les productions animales, c’est la volaille qui se distingue avec une hausse annuelle moyenne de 10,6 % des recettes monétaires en provenance du marché. Dans la même période, les secteurs laitier et porcin ont connu des augmentations annuelles de 2,8 % et de 2,7 % respectivement.
Pour consulter l’ensemble des données statistiques sur l’industrie bioalimentaire, vous pouvez télécharger gratuitement la version électronique du Profil sectoriel de l'industrie bioalimentaire au Québec. Édition 2010, à partir de l’adresse Internet suivante : http://www.stat.gouv.qc.ca/publications/ind_bioalimentaire/prof_bio.htm.
Source: Nathalie Foster