RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Pourvoir dépolluant de certaines plantes d'intérieur



Lévis, le 19 janvier 2011 - TransBIOTech, le Centre de recherche et de transfert en biotechnologies du Cégep de Lévis-Lauzon a collaboré au projet Purimax, une mini-entreprise scientifique de l’École secondaire de l’Horizon de la Commission scolaire des Navigateurs, visant à évaluer le pouvoir dépolluant de certaines plantes d’intérieur pour améliorer la qualité de l’air dans les espaces de travail. Les chercheurs ont d’ailleurs profité d’une visite des 12 élèves de l’École secondaire l’Horizon de Saint-Jean-Chrysostome et de leur enseignante, Mme Chantale Maheux, pour faire la démonstration des procédés utilisés.
En effet, en utilisant les plantes pour capter certains composés chimiques irritants qui entrent notamment dans la composition de peintures, de colles et d’encres, la mini-entreprise Purimax de l’École secondaire de l’Horizon compte ainsi améliorer les milieux de travail de ses clients. « L’association à TransBIOTtech pour démontrer le pouvoir dépolluant de la plante araignée, du lierre et de la dracaena, permet non seulement d’établir une preuve de concept tangible, mais aussi d’initier les élèves à la rigueur de la démarche scientifique », a indiqué M. Denis Beaumont, directeur général de TransBIOTech.
La stratégie analytique consiste, entre autres, à mimer un environnement contaminé avec certains polluants volatiles, soit le benzène, le toluène et le xylène, et d’y introduire une plante pour en évaluer la capacité à réduire la teneur en ces composés. L’accumulation des polluants sur une cartouche de charbon à l’aide d’une pompe permet de récupérer les composés volatiles présents dans le milieu puis, de les quantifier à l’aide de techniques sophistiquées telles la chromatographie gazeuse et la spectrométrie de masse. L’expérience démontre bel et bien que les plantes commercialisées par la mini-entreprise scolaire Purimax réduisent considérablement la teneur en ces composés dans l’air ambiant. De quoi faire plaisir à nos poumons!
Source: Sylvie Vallières