RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La relève agricole, une priorité pour le gouvernement



Québec, le 11 janvier 2011 – La relève agricole constitue une priorité pour le gouvernement du Québec, et c’est pourquoi le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) de même que La Financière agricole du Québec (FADQ) mettent à la disposition de la relève agricole, différents programmes d’aide représentant les plus généreuses mesures de soutien en Amérique du Nord. Ces dernières sont principalement liées à la formation, favorisant ainsi l’établissement de jeunes bien formés pour exploiter des entreprises agricoles.
Annuellement, le MAPAQ et la FADQ versent plus de 13 millions de dollars en subventions qui sont spécifiquement réservées à la relève agricole. Il est à noter que l’on retrouve, au Québec, un jeune agriculteur âgé de moins de 40 ans dans une ferme sur quatre. C’est de loin la plus grande proportion de jeunes dans les fermes parmi l’ensemble des provinces canadiennes.
En 2010, le Ministère a annoncé la création du Fonds d’investissement pour la relève agricole qui sera doté d’une enveloppe de 75 millions de dollars sur cinq ans en collaboration avec le Fonds de solidarité FTQ et Capital régional et coopératif Desjardins. Ce fonds, qui sera mis en place sous peu, constitue une solution innovatrice pour combler les besoins en capital des jeunes souhaitant s’établir en agriculture, notamment pour la relève en démarrage et sans lien familial.
Que ce soit par l’accompagnement, le mentorat d’affaires ou la formation, des mesures et programmes d’aide financière ont été mis en place pour permettre aux jeunes entrepreneurs agricoles de toutes les régions du Québec de bénéficier d’un appui favorisant la réalisation de leurs projets d’affaires. Les différentes actions menées en faveur de la relève agricole par le gouvernement démontrent bien toute l’importance que celui-ci accorde à l’établissement d’une nouvelle génération d’entrepreneurs agricoles formés et outillés pour faire face aux nombreux défis qui les attendent. Le gouvernement du Québec entend poursuivre dans cette voie.
Source et information : Clément Falardeau