RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Résultats positifs au Programme d'écologisation des pâtes et papiers



OTTAWA, le 6 janv. /CNW/ - À l'aube de l'Année internationale de la forêt, l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) voit des résultats positifs au Programme d'écologisation des pâtes et papiers instauré par le gouvernement fédéral en 2009, un programme phare d'une valeur d'un milliard de dollars.
« Les investissements associés au programme, comme les cinq annoncés aujourd'hui, constituent d'excellents exemples de politiques et de dépenses intelligentes. Ils démontrent une compréhension profonde de la transformation en cours dans l'industrie canadienne des produits forestiers », selon Avrim Lazar, président et chef de la direction de l'APFC. « Les fonds aident l'industrie à améliorer son efficacité en matière d'énergie et de coûts, à conserver des emplois et à soutenir l'économie rurale canadienne à long terme. »
L'industrie canadienne des pâtes et papiers, durement touchée par la récente récession, a consacré beaucoup d'efforts à se moderniser et à se forger un avantage concurrentiel en tant que « fournisseur vert ». Les usines ont réduit considérablement leur utilisation des combustibles fossiles et les membres de l'APFC ont un objectif ambitieux : utiliser 100 % d'énergie renouvelable dans toutes leurs opérations. « Nous sommes très satisfaits de la façon dont ce programme aide le secteur à améliorer sa compétitivité sur le marché comme chef de file respectueux de l'environnement », affirme M. Lazar. « Les entreprises de produits forestiers ont été en mesure d'apporter les améliorations nécessaires à leurs immobilisations pour mieux se préparer à retrouver la rentabilité. Le programme contribue à faire en sorte que l'industrie canadienne des pâtes et papiers demeure l'une des plus prospères au monde. »
M. Lazar indique qu'il s'agit d'un bon exemple de la poursuite de la collaboration entre l'industrie et le gouvernement. « Je me réjouis de travailler avec le gouvernement dans l'avenir dans le cadre de programmes similaires pour aider les usines canadiennes à se transformer afin de répondre à la demande croissante en énergie verte et en produits écoresponsables dans un monde qui va résolument dans cette direction. »
L'APFC offre une voix, au Canada et à l'étranger, aux producteurs canadiens de bois, de pâte et de papier pour les questions touchant le gouvernement, le commerce et l'environnement. L'industrie des produits forestiers, dont le chiffre d'affaires atteint 54 milliards de dollars par année et qui représente près de 2 % du PIB du Canada, est l'un des plus gros employeurs du pays, a des activités dans des centaines de collectivités et procure des centaines de milliers d'emplois directs et indirects d'un océan à l'autre. Tous les membres de l'APFC ont signé l'Entente sur la forêt boréale canadienne, une entente historique.
Source et Renseignements: Contact média : Susan Murray