RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Le gouvernement du Québec est satisfait du dénouement



Québec, le 17 décembre 2010 – « Je suis heureux de constater que mon intervention auprès des membres du conseil d’administration de La Financière agricole du Québec (FADQ) nous a permis d’obtenir des gains financiers substantiels pour les producteurs agricoles. Je salue d’ailleurs l’ouverture de l’UPA qui a favorisé des discussions constructives », a déclaré le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, M. Laurent Lessard à la suite du dénouement des récentes négociations concernant l’application du Programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA).
« La nouvelle mesure des 25 % sera mise en œuvre comme prévu. Toutefois, elle sera accompagnée de mesures transitoires afin de prendre en considération les conditions régionales et sectorielles, notamment dans les secteurs du veau d’embouche et de l’agneau, qui sont plus exigeantes. Notre gouvernement et les membres du conseil d’administration de La Financière agricole du Québec sont sur la même longueur d’onde dans ce dossier. Il n’a jamais été dans notre intention de faire des économies avec l’ASRA, puisque nous nous sommes engagés à hauteur de 4,25 milliards de dollars pour les 5 prochaines années envers le monde agricole. Toutefois, le modèle des coûts de production de l’ASRA devait être revu afin de tenir compte davantage des signaux du marché et de la capacité de payer des québécois », a affirmé le ministre Lessard.
Le ministre délégué aux Transports, M. Norman MacMillan, s’est dit heureux de la résolution de ce dossier à l’aube du début de la saison de motoneige. « Des milliers de personnes pour qui l’industrie de la motoneige est un gagne-pain important ou encore un loisir des plus agréables poussent aujourd’hui un soupir de soulagement. Cette entente permet d’ouvrir tous les sentiers, d’assurer la sécurité des utilisateurs et de compter sur des retombées économiques importantes pour les régions. Je tiens à remercier nos partenaires du milieu de la motoneige qui ont travaillés avec nous afin de s’assurer que notre réseau de sentiers fonctionne dans toutes les régions du Québec cet hiver », a-t-il mentionné.
« Je suis fière de ce dénouement heureux. La pratique de la motoneige génère des dépenses de plus de 700 millions de dollars annuellement, dont 122 millions d’argent neuf ajoutés à l’économie québécoise. La levée du blocus assure donc la préservation de nombreux emplois et des retombées économiques dans toutes les régions du Québec. Ces retombées sont des plus appréciables, tant pour les hôteliers, les restaurateurs et les commerçants, je ne peux qu’applaudir cette bonne nouvelle», a déclaré la ministre du Tourisme, Mme Nicole Ménard.
Rappelons que le ministre Laurent Lessard a annoncé, le 25 octobre dernier, la Stratégie de soutien à l’adaptation des entreprises agricoles. « Nous voulons appuyer les entreprises agricoles, sur une base individualisée. Il faut les aider à établir un plan d’action qui leur permettra d’être mieux outillées pour faire face à leur nouvel environnement d’affaires et améliorer leur compétitivité », a soutenu le ministre. Dans le même esprit, le ministre a également annoncé en novembre dernier, de concert avec le ministre fédéral, M. Jean-Pierre Blackburn, une initiative d’accompagnement de près de 60 millions de dollars pour appuyer les associations ou regroupements de producteurs agricoles dans la réalisation de projets favorisant l’innovation, l’adaptation et les partenariats d’affaires.
« Nous sommes engagés à offrir de l’aide pour que les producteurs agricoles puissent s’ajuster et améliorer leur efficacité. Il faut regarder ce qui a été fait pour les agriculteurs et aller de l’avant. Nous avons maintenant le devoir de saisir les occasions que nous offrent le changement », a conclu le ministre Laurent Lessard.
Source: Sylvain Bourassa