RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

La Financière agricole maintient la mesure d'efficacité du 25% pour l'ensemble des productions



LÉVIS, QC, le 16 déc. 2010 /CNW Telbec/ - À la suite de la réunion du conseil d'administration qui s'est tenue aujourd'hui, La Financière agricole tient à faire connaître les décisions prises par les membres de son conseil, notamment quant à l'application du Programme d'assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA). Elle souhaite également rappeler l'importance de ses engagements dans le soutien et l'accompagnement des entreprises agricoles et ce, pour l'ensemble des régions du Québec.
Mentionnons que l'application de la mesure d'efficacité du 25 % s'appliquera tel que prévu pour l'ensemble des productions. Puisqu'elle s'appliquera en 2011-2012, les producteurs de l'ASRA bénéficieront d'une diminution de primes de 30 M$ pour 2010-2011.
En ce qui a trait aux producteurs d'agneaux et de veaux d'embouche, l'introduction de la mesure d'efficacité se fera graduellement en 2011-2012 et 2012-2013. L'application de cette mesure amène un gain de 19 M$ pour les entreprises de ces secteurs. Notons également l'étalement du remboursement du déficit du Fonds ASRA sur une période de 15 ans qui se traduit par une réduction des primes versées par les producteurs à l'ASRA de 40 M$ pour les cinq prochaines années.
Afin de tenir compte des impacts de la mesure d'efficacité dans certains secteurs et dans certaines régions, rappelons que des mesures d'adaptation totalisant 100 M$ sur cinq ans ont été annoncées récemment par le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.
Aujourd'hui, pour les producteurs d'agneaux et de veaux d'embouche, le conseil d'administration de La Financière agricole a approuvé des mesures additionnelles. Ainsi, les producteurs bénéficieront d'une année supplémentaire d'adaptation avant l'entrée en vigueur de la couverture d'assurance calculée exclusivement sur la base des kilogrammes d'agneau et de veau d'embouche vendus.
Pour l'année d'assurance 2011, la compensation pour les produits Agneaux et Veaux d'embouche demeure répartie au tiers sur la base des femelles de reproduction et aux deux tiers sur la base des kilogrammes vendus. De plus, d'autres dispositions concernant la modulation de la prime ont également été prises à l'avantage des producteurs de ces deux secteurs.
Ces mesures permettront aux entreprises productrices de veaux d'embouche et d'agneaux, de bénéficier de 4 ans plutôt que les 3 ans prévus initialement, pour s'adapter à cette nouvelle base de couverture et d'augmenter leurs revenus provenant du marché. Pour les producteurs de porcs et de porcelets, la prime d'assurance a été ajustée à la baisse pour prendre en compte l'évolution des marchés au cours des derniers mois. Cet ajustement représente un gain de 10 M$ pour ces producteurs en 2010-2011. Par conséquent, La Financière agricole confirme que l'impact financier réel de l'ensemble des mesures de redressement de l'ASRA sur les entreprises agricoles s'élève maintenant à 10 M$ pour l'année 2010-2011.
Finalement, pour les producteurs acéricoles, le conseil d'administration de La Financière agricole a approuvé les modalités visant le renouvellement d'une ouverture de crédit pour un montant de 30 M$ consentie à la Fédération des producteurs acéricoles du Québec. Concrètement, cette somme permettra de verser aux producteurs une avance de paiement afin de faciliter l'amorce de la prochaine récolte.
Par ailleurs, le conseil d'administration a déjà entériné le plan de réduction des dépenses administratives proposé par La Financière agricole. Par rapport au cadre financier établi pour la période 2010-2015, ce plan se traduira par une baisse des coûts d'opération qui atteindra 25 M$ à la fin de la période. Ce plan de réduction des dépenses d'opération contribuera, lui aussi, au maintien de l'équilibre budgétaire.
En terminant, il importe de rappeler que La Financière agricole dispose, pour 2010-2011, d'une enveloppe budgétaire de 630 M$ consentie par le gouvernement du Québec. De cette somme, 402 M$ serviront à payer les contributions gouvernementales à l'ASRA. La Financière agricole est également responsable de gérer les programmes Agri-stabilité, Agri-investissement et le Programme d'assurance récolte. Au total, c'est donc plus de 760 M$ de contributions gouvernementales qui sont investis dans la présente année financière pour soutenir les entreprises agricoles québécoises en matière de gestion des risques.
Source : La Financière agricole du Québec