RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Acérieculture: la formation devient incontournable



Saint-Anselme, le 14 décembre 2010 – Avec les nouvelles technologies, les exigences en matière de qualité et de salubrité ou de santé et sécurité ainsi que la nécessité d’avoir des entreprises performantes, la formation devient essentielle pour les producteurs, futurs producteurs et ouvriers du secteur acéricole.
Le 29 novembre dernier, La Terre de Chez Nous publiait des chiffres évocateurs sur l’industrie acéricole québécoise. On y mentionnait, entre autres, que la province compte pas moins de 6187 emplois équivalents temps plein dans le secteur acéricole, dont 2388 en Chaudière-Appalaches.
Le Centre de formation agricole de Saint-Anselme a donc vu la nécessité d’offrir un programme de formation en acériculture. Au cœur de la Chaudière-Appalaches, le Centre se trouve dans un bassin important de gens à qui ce programme s’adresse. De plus, sa situation géographique a pour avantage de permettre aux étudiants qui s’y forment de bénéficier de la proximité d’entreprises acéricoles pouvant les accueillir pour les stages en milieu de travail.
Il s’agit d’un programme de formation de 1005 heures menant à l’obtention d’un diplôme d’études professionnelles. On y apprend quelles sont les bonnes pratiques en aménagement de l’érablière, en entaillage, en transformation de l’eau d’érable, etc. Notons que 85 % de cette formation se passe en entreprise. En plus de permettre d’acquérir des connaissances essentielles au bon fonctionnement d’une entreprise acéricole, cette formation rend les futurs producteurs admissibles à une aide à l’établissement de 20 000 $.
Il est à noter que la prochaine cohorte du Centre de formation agricole de Saint-Anselme débutera dès janvier 2011. Pour connaître les détails sur la formation, les gens intéressés sont invités à contacter Monsieur Normand Bissonnette au 418 885-4517 poste 1661.
Source : Caroline Marchand