RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Des adhésions à l'Union paysanne malgré les pressions




par Jean-Pierre Lemieux
La fondation du conseil paysan mardi soir à St-Bruno de Guiges au Témiscamingue a permis le regroupement de 140 agriculteurs, ce qui représente plus de la moitié des agriculteurs de la région.
Selon le porte-parole du groupe rejoint par téléphone, M. Pierre Lavallée, cela s'est fait malgré une campagne de peur organisée par les adversaires.
Nous avons obtenu une copie d'un formulaire que des partisans de l'UPA ont présenté à des agriculteurs pour empêcher leur adhésion à l'Union paysanne. Selon M. Lavallée des gens se présentaient sur les fermes et demandaient une signature même si l'agriculteur n'était pas là. Toujours selon M. Lavallée, dans le but d'augmenter la pression, les adversaires auraient laissé entendre qu'il avait changé d'idée.
Le président de l'Union paysanne, M. Benoit Girouard, était présent lors de la fondation du conseil à St-Bruno. Au moins 125 agriculteurs (sur les 140 qui ont signé) assistaient à la réunion. M. Girouard dit avoir constaté la détermination de ces gens et leur intérêt par les nombreuses questions posées. "Ils ont des idées mais ils se plaignent de ne pas avoir été écouté par l'UPA".
M. Girouard a commenté l'histoire du "formulaire" en disant simplement que cela n'avait aucune valeur. M. Girouard a cependant déploré la méthode employée: arriver à deux ou trois sur une ferme et demander de signer même si l'agriculteur n'était pas là.
Nous avons rejoint M. Girouard par téléphone hier à St-Bruno juste avant son départ pour Amos où a eu lieu hier la fondation du conseil paysan de l'Abitibi.