RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Communiqué : Après le Témiscamingue…c’est au tour de l’Abitibi de lancer son conseil régional paysan.




Saint-Hyacinthe et Amos, 29 novembre 2010. Mercredi soir prochain, à Amos, des producteurs agricoles mettront en place un deuxième conseil régional paysan après celui du Témiscamingue. «La vague soulevée par les producteurs du Témis nous a incités à bouger» souligne Jean Marie Pouliot, producteur bovin et qui a été pendant 2 ans directeur secteur Amos de l’UPA. «En seulement 4 jours, c’est plus d’une vingtaine de producteurs agricoles qui se sont joint à nous», rajoute Jean Marie Pouliot.
Le président de l’Union paysanne se rendra d’ailleurs sur place pour rencontrer les agriculteurs et leur parler des défis qui les attendent. « La crise actuelle s’est préparée par un manque de vision il y a 20 ans et qui n’a jamais été corrigé depuis. Ça sera long pour réparer les pots cassés, mais nous allons prendre les défis un par un et ça commence par la survie des fermes» souligne Benoit Girouard, président de l’Union paysanne.
Comme l’Union paysanne le mentionnait, elle n’entend pas en rester là, car la fondation de ce deuxième conseil régional paysan donne le goût à d’autres régions du Québec de suivre. « Oui, grâce au coup de force du Témiscamingue nous avons reçu des appels de producteurs des autres régions du Québec qui souhaitent qu’on aille les rencontrer après les fêtes. Nous allons prendre notre temps et nous assurer d’avoir une croissance sur des bases solides», termine Benoit Girouard.
Les producteurs agricoles intéressés à se joindre au nouveau conseil régional Abitibi sont invités. Lieu de la rencontre : Auberge de la Nouvelle Frontière, 2900 route 111 Est, Amos, à 20h00. Source: Benoit Girouard