RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

200 acteurs du développement rural partagent leur vision du partenariat



Thetford Mines, le 15 novembre 2010 – À l’invitation du Regroupement des agents ruraux de Chaudière-Appalaches (RARCA), pas moins de 200 acteurs du développement local en provenance des neuf MRC de la Chaudière-Appalaches se sont réunis à Saint-Henri le 12 novembre dernier pour partager leur vision du partenariat, à l’occasion de la 2e Journée régionale de la ruralité.
Sous le thème Ensemble pour le développement de nos communautés, l’événement était déjà en soi un exercice de concertation, mentionne Carole Mercier, porte-parole du RARCA. Non seulement les agents de développement rural se sont concertés pour organiser la journée, mais les participants devaient également partager leurs expériences de travail et faire consensus sur les conditions gagnantes du partenariat. Après avoir entendu quelques histoires de réussite, les élus municipaux et les citoyens engagés dans le développement ont échangé, en atelier, sur les meilleures façons de relever les défis de la concertation. «On constate qu’il n’y a pas de recette magique, précise Mme Mercier, mais les diverses expériences démontrent qu’il y a des conditions essentielles à respecter pour créer un partenariat fructueux.» D’ailleurs, trois éléments sont ressortis clairement des discussions en atelier et en plénière.
Il importe d’abord de faire une démarche de planification auprès de la population visée afin de bien cerner les intérêts et les besoins communs et d’établir un plan de match clair et structuré sur les actions à réaliser. La communication doit également être présente tout au long de l’opération, tant entre les partenaires impliqués qu’auprès des citoyens qui doivent se sentir interpelés et mobilisés dans le ou les projets.
Enfin, la troisième condition fait davantage référence aux attitudes à favoriser autour d’une table de concertation. Il faut accepter le rythme de travail du groupe, se respecter, se faire confiance et prioriser l’intérêt communautaire plutôt que les intérêts personnels, a-t-on conclu. Comme le dit la maxime entendue à plusieurs reprises durant la journée : «Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin».
Guide du partenariat
L’un des objectifs de la journée étant d’outiller les acteurs du développement local, le Regroupement des agents de développement rural produira au cours des prochains mois un guide du partenariat qui sera évidemment distribué aux participants de la Journée de la ruralité.
Rappelons que, pour organiser cet événement, le Regroupement a obtenu l’appui financier du ministre et député de Frontenac, Laurent Lessard, et de ses collègues de Bellechasse et de Beauce-Sud, Dominique Vien et Robert Dutil, ainsi que de la Conférence régionale des élus (CRÉ) de Chaudière-Appalaches et des Caisses Desjardins. Les agents de développement rural ont également tenu à remercier les directions générales des neuf CLD de Chaudière-Appalaches qui leur ont permis de travailler ensemble à l’organisation de la 2e Journée régionale de la ruralité.
Pour information : Carole Mercier