RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Agriculture biologique et traditionnelle, quel rôle joue la science



Longueuil, le 9 novembre 2010 — Êtes-vous « trad » ou « bio »?, c’est le thème du Rendez-vous jeunes citoyens 2010, un événement éducatif et amusant organisé conjointement par le Centre de développement pour l’exercice de la citoyenneté (CDEC) et l’Union des producteurs agricoles le 2 novembre dernier. L’événement réunissait 130 adolescents de 4e et 5e secondaires de quatre écoles du Grand Montréal - Saint-Luc et Chomedey-De-Maisonneuve (Montréal), Dorval-Jean XXIII et de la Cité des jeunes (Vaudreuil) – et une douzaine d’agriculteurs, d’agronomes et de techniciens en production. L’objectif était d’initier les élèves aux modes de productions biologique et conventionnelle en leur faisant découvrir le rôle central qu’y joue la science.
L’événement s’est déroulé dans un cadre d’éducation à la citoyenneté. Le concept des Rendez-vous jeunes citoyens, que le CDEC développe depuis 12 ans, invite les adolescents à s’approprier un sujet d’actualité – dans le cas présent l’agriculture – à faire des recherches, à se baser sur des sources crédibles et des faits, et à utiliser leur esprit d’analyse et leur sens critique. Ce travail s’est donc fait en classe, avant l’événement, et durant les ateliers du Rendez-vous jeunes citoyens.
Les adolescents ont d’abord participé à un jeu-questionnaire et à une entrevue interactive intitulée Où se cache la science en agriculture? Ils ont ensuite assisté à deux ateliers : l’un animé par un agriculteur biologique, l’autre par un agriculteur conventionnel. Les agriculteurs y présentaient un problème rencontré dans leur production : parcelle moins productive, alimentation animale déficiente, etc., et expliquaient comment la science leur avait permis d’ajuster leur pratique. Après une dégustation de produits du Québec, les jeunes ont participé au point culminant de la journée : le débat oral. Deux équipes d’orateurs composées d’élèves des quatre écoles participantes, l’une défendant l’agriculture biologique, l’autre l’agriculture conventionnelle, s’affrontaient amicalement en répondant à la question : « Doit-on favoriser l’agriculture biologique ou l’agriculture conventionnelle? ».
« Les jeunes étaient bien préparés. Ils m’ont impressionné. Ils ont appris à mieux connaître l’agriculture. Leurs arguments, leurs précisions et leurs questions étaient solides, documentés. Et quand il le fallait, nous intervenions pour apporter des précisions. C’est important d’organiser ce genre d’événement. Les jeunes vont parler d’agriculture à leurs amis, à leurs parents, à leur entourage et c’est tant mieux », a affirmé Pierre Mercille, producteur de légumes de transformation aux Fermes horticoles LMR de Saint-Liguori (Lanaudière). Pour Anne-Marie Alary, de la Ferme Alary et fils à Sainte-Sophie (Laurentides) : « Faire découvrir l’agriculture aux non-initiés est une priorité. Nous accueillons régulièrement des groupes sur la ferme. Les jeunes sont très curieux et fascinés par tous les aspects de l’agriculture : nous en avons encore eu la preuve aujourd'hui ».
Le Rendez-vous jeunes citoyens du 2 novembre s’inscrit dans la foulée du programme éducatif Je cultive ma citoyenneté que l’UPA et le CDEC développent depuis bientôt cinq ans dans des écoles secondaires des grandes régions de Montréal, de la Montérégie, de Québec et de la Beauce. Programme non partisan d’éducation à la citoyenneté, Je cultive ma citoyenneté initie les jeunes à l’agriculture en leur faisant rencontrer, en classe, les agriculteurs de leur région et en les invitant à réfléchir, comme citoyens et consommateurs, aux enjeux de l’achat local, de la consommation responsable, de l’environnement et de la crise alimentaire à l’heure de la mondialisation.
Les agriculteurs, agronomes et techniciens en production qui ont participé au Rendez-vous jeunes citoyens sont : Pierre Mercille, agriculteur, Fermes horticoles LMR inc. (Saint-Liguori), Mahmoud Karimi, agronome et conseiller, Club-conseil Agro-productions Lanaudière, David Phaneuf, agriculteur et agronome, Ferme Fatran (Saint-Liboire), Isabelle Hardy, agricultrice et agronome, Ferme Géobastien (Sainte-Anne-des-Plaines), Sébastien Angers, agriculteur et agronome, Les Viandes Rheintal (Sainte-Monique-de-Nicolet), Anne-Marie Alary, agricultrice et Caroline Alary, agricultrice et technicienne, Ferme Alary et fils (Sainte-Sophie), Daniel Lampron, agriculteur, Ferme Y. Lampron et fils inc. (Saint-Boniface-de-Shawinigan) et Sonia Gosselin, conseillère en production laitière, Club lait bio du Centre-du-Québec.
Pour en savoir plus sur les Rendez-vous jeunes citoyens et sur Je cultive ma citoyenneté : www.jecultive.ca.
Source: Dominique Roy