RSS
Vue Mobile
| Abonnement | Journal virtuel

Les multiples potentiels de marché des plantes de santé



Lévis, le 28 octobre 2010- Le 18 novembre prochain se tiendra à Lévis le 7e colloque de la Filière des plantes médicinales biologiques du Québec (FPMBQ) sous le thème « Les multiples potentiels de marché des plantes de santé ». Ce colloque s’adresse à l’ensemble des intervenants du secteur : producteurs, transformateurs, distributeurs, conseillers, scientifiques, etc.
Quatre conférenciers de prestige dont deux de la France partageront leur expérience et connaissances des secteurs des produits de santé naturels, des cosmétiques et de l’alimentation. M. Jean-Yves Dionne, communicateur, pharmacien et expert en produits de santé naturels et santé globale, parlera du « Potentiel du Québec en Amérique du Nord ». M. Paul Caghassi, de Pachem, une entreprise de distribution de matières premières naturelles pour les industries des cosmétiques, pharmaceutiques, textiles et diététiques au Canada, développera sur « Les plantes médicinales et l’évolution du marché des cosmétiques au Canada et aux Etats- Unis ». M. Wim Tangh de Fytosan en France, une entreprise d’extraction végétale, parlera de « Transition biologique pour s’adapter aux marchés nationaux et internationaux ». Quant à M. Laurent Martineau, de Promoplantes en France également, il présentera « Une entreprise de production diversifiée dans la dynamique du marché français ».
Finalement, le volet québécois contiendra le témoignage de deux entreprises innovatrices du secteur, soit La Feuille verte et La Clef des champs. De plus, la planification stratégique de la FPMBQ sera présentée sommairement à l’ensemble des participants. Outre les conférences, le colloque accueillera des exposants des secteurs de la production, de la transformation, du transfert technologique et de la distribution. En organisant ce colloque, la Filière des plantes médicinales souhaite favoriser la concertation et le maillage entre les entreprises et organismes de cette industrie. Par son action, elle vise ainsi à stimuler les efforts de développement de ce secteur en émergence.
Source: Miryam Proulx